Présentation complète du HTC G1 Google Android de T-Mobile

Un appareil prometteur ? 90
T-Mobile HTC Google Android C'est l'effervescence aux États-Unis. Si d'un point de vue marketing, le prochain smartphone T-Mobile G1 (HTC Dream) armé de la plateforme Google Android n'atteindra certainement pas un niveau "iPhonien", ses forces et ses faiblesses ont cependant de quoi animer bien des débats sur la toile et la presse spécialisée.

Disponible outre-Atlantique le 22 octobre prochain – probablement en novembre au Royaume-Uni et début 2009 en Europe continentale – le HTC Android sera proposé en exclusivité par T-Mobile USA pour un tarif variant entre 179,99 $ et 399 $ selon les situations.

Les caractéristiques techniques de l'appareil

  • Écran : TFT-LCD 3,2" tactile (320 x 480) HVGA
  • APN : 3,2 Mpixels (avec autofocus, mais sans stabilisateur ni flash)
  • Fonctionne sur les réseaux GSM/GPRS/EDGE/UMTS/HSDPA (3G+)
  • Et les fréquences 850/900/1700/1800/1900/2100 MHz
  • Wi-Fi 802.11b/g et Bluetooth 2.0 EDR (non A2DP)
  • GPS (sans plus de précision)
  • Accéléromètre (permet de passer au mode paysage en tournant son appareil)
  • Processeur : Qualcomm MSM7201A à 528 MHz
  • Mémoire ROM : 256 Mo
  • Mémoire RAM : 192 Mo
  • Capacité : microSD (SD 2.0), 1 Go inclus, maximum 8 Go
  • Connectique : miniUSB (pas de prise audio Jack)
  • Formats : MP3, M4A (AAC sans DRM), AMR, WMA, MIDI, WAV, OGG Vorbis
  • Batterie : Lithium-ion 1150 mAh
  • Autonomie : 6h30 en communication (GSM), 319h en veille (GMS)
  • Dimensions : 117,7 x 55,7 x 17,1 mm
  • Poids : 158 grammes (avec batterie)
  • Trois coloris : noir, marron et blanc

Forces et faiblesses

Le T-Mobile G1 intègre un logiciel de messagerie gérant Google Talk, AOL, Windows Live Messenger et Yahoo! Messenger. Google Search, Google Maps, Gmail, Google Calendar et YouTube font bien évidemment partie du package.

Un clavier QWERTY complet

T-Mobile HTC Google Android Point fort du G1, il intègre un clavier QWERTY physique complet. De quoi attirer ceux appréciant le tactile pour certaines utilisations (surf, vidéos, photos, etc.), mais préférant un véritable clavier pour remplir leur agenda, taper des notes, des SMS, des emails, des commentaires ou bien des messages dans des forums.

Toujours en "hors tactile", l'appareil comprend une trackball et des boutons permettant de décrocher et de raccrocher très simplement, sans recourir à une touche tactile donc. Toujours pratique lors de certaines situations.

Le navigateur Internet, sorte de Chrome allégé (Chrome Lite), est lui aussi basé sur Webkit. À l'instar de Safari Mobile et Opera Mobile, le navigateur Android est "Full HTML" et est capable de zoomer sur des parties bien précises uniquement en tapant sur lesdites parties avec le doigt. Il gère de surcroît les onglets.

Android Market, l'arme pour compenser les défauts d'Android

T-Mobile HTC Google Android Concernant les courriers électroniques, Exchange et Lotus Domino ne sont pas supportés, ce qui devrait rebuter certains aficionados du logiciel, et notamment les professionnels. Selon Google, ce défaut pourrait cependant être compensé très rapidement grâce à sa communauté, qui pourrait bien développer un logiciel équivalent... Un client "rich HTML" est par contre bien présent. Le push-mail est de plus possible via Gmail. Et ce dernier permet de lire les fichiers Word, Excel et PDF.

Android Market, encore en version bêta, se veut le concurrent de l'App Store d'Apple. Son point fort, contrairement à la plateforme de la Pomme, est certainement la liberté. Google a en effet annoncé qu'Android Market pourrait permettre aux développeurs de proposer des logiciels pouvant concurrencer des applications déjà présentes sur son mobile. Les logiciels seront par ailleurs disponibles sans aucune vérification de la part de Google. Un défaut et une qualité, les utilisateurs faisant donc office de testeurs, pour le meilleur et pour le pire.

Le géant du Web mise par ailleurs fortement sur sa plateforme pour compenser les nombreux défauts de son appareil, de son manque de gestion d'Exchange, et de bien d'autres "oublis". Le succès du G1 dépendra à n'en pas douter de l'activité des développeurs.

AmazonMP3 veut concurrencer iTunes Store

Autre nouvelle importante, un logo AmazonMP3 a fait son apparition. Il permettra aux utilisateurs de télécharger (en Wi-Fi), moyennant finance bien évidemment, le catalogue MP3 d'Amazon, qui, doit-on le rappeler, est sans DRM (MP3 oblige). Plus grand catalogue sans DRM du monde au côté de Napster, AmazonMP3, en s'alliant avec Google et T-Mobile, vient donc de frapper un grand coup. De quoi faire trembler iTunes ?

Enfin, si Android SDK (non bêta) existe pour Windows, Linux et Mac OS, il ne sera par contre pas possible de relier son G1 à son ordinateur. Pas de synchronisation possible donc. Autre défaut important, l'appareil ne dispose pas de seconde caméra en façade pour la visio. Pas de radio FM non plus.

Non dénué de défauts, ce premier appareil exploitant Google Android a cependant de quoi attirer. D'ici fin 2009, il est fort probable que la logithèque d'Android sera particulièrement riche, et que d'autres fabricants proposeront des appareils plus intéressants encore. Wait & See.

T-Mobile HTC Google AndroidT-Mobile HTC Google Android

Ci-dessous, quatre vidéos présentant Android et certaines applications de l'appareil :