L'UE louche sur la vente de lunettes par Internet en France

Orange lunettesC'est un rappel à l'ordre que Bruxelles a lancé à la France concernant la vente de lunettes, et tout ce qui a trait à l'optique, qui est aujourd'hui interdite via Internet dans le pays. La Commission européenne souhaite que soit réformé le code de la santé prohibant ce type de transaction, sous peine de porter plainte devant la cour de justice européenne.

En effet, en France, tout opticien doit aujourd'hui être inscrit dans le registre départemental, ce qui constitue une « entrave à la liberté d'établissement, et à la libre circulation des services ». Pour entrer dans le cadre légal souhaité par l'UE, la France dispose désormais de deux mois au terme desquelles une procédure judiciaire sera ouverte.

Et l'on cite l'exemple d'Orianne Garcia et Alexandre Roos, qui avaient participé à la création de Caramail, et furent, du fait de cette législation française, contraints de déplacer leur entreprise Lentilles-moins-chères.com en Allemagne.

Les dangers pour le consommateur

Suite à l'envoi d'un avis motivé par les autorités européennes qui louchent vers une modification drastique des habitudes, le PDG d'Optic 2000 n'a pas caché son scepticisme auprès de RelaxNews. Didier Papaz considère en effet que cette pratique constituerait un véritable danger pour le consommateur.

Premier point envisagé : la présence du patient, pourtant indispensable étant donnée la délicatesse de l'objet acheté. On n'essaye pas des lentilles comme on achète un pull en ligne... Les porteurs de lunettes le savent : le réglage de ces outils nécessite des ajustements qui se font au millimètre pour ce qui est des montures.

Quels critères de qualité ?

Par ailleurs, les critères de qualité et les garanties de normes sont l'un des plus grands obstacles à la vente sur Internet de produits pharmaceutiques plus généralement. D'autre part, le Syndicat National des Opticiens pointe du doigt qu'un site britannique dut fermer ses portes pour avoir vendu des produits illégalement.

Face à une baisse des prix évidente, dans le cas de la vente par Internet, les risques pour la santé des patients ne sont pas négligeables et une telle évolution de la législation ne servirait probablement qu'à ceux qui maîtrisent lunettes ou lentilles.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !