Fusion for Gaming : on a testé la bête sur une machine AMD

Plus tôt dans la matinée, AMD a mis en ligne son fameux outil Fusion for Gaming dont certaines fonctionnalités étaient un peu floues, et que personne n'avait pu réellement tester, le fondeur ayant fourni le FTP hier dans la soirée, accompagné de quelques captures d'écran.

790GX Gigabyte DS4H HD 4850 Fusion Gaming Utility

Équipés de notre Phenom 9850 Black Edition, de la carte mère AMD 790GX avec SB750 de Gigabyte, la GA-MA790GP-DS4H, et d'une Radeon HD 4850 de référence, nous avons donc décidé de voir ce que ce petit outil avait dans le ventre.

Fusion GamingL'installation du logiciel est simple et rapide. L'exécutable pèse un peu plus de 20 Mo. Une fois le logiciel lancé, on a droit à un bouton au centre de l'écran qui nous permettra d'activer ou de désactiver le mode basique du logiciel.

Celui-ci enclenche la fonction AMD Boost, qui était sans effet dans notre cas, et désactive toute une série de services Windows pré-configurés. Ainsi, lors de son activation, nous sommes passés de 53 processus à 46. Une fonctionnalité qui devrait ravir les amateurs de légèreté puisqu'elle est entièrement configurable dans la version avancée.

Attention tout de même, comme le précise AMD sur son site, certains profils peuvent désactiver votre anti-virus ou votre firewall sans forcément vous en avertir. Un choix du fondeur que l'on peut avoir un peu de mal à comprendre...

Fusion Gaming Fusion Gaming

Cette fonction n'est pas sans rappeler celle du logiciel TweakVista de Stardock ,qui est depuis peu un partenaire d'AMD, puisque le fondeur fait la promotion de sa solution de distribution de jeux en ligne Impulse Driven.

Dans les faits, notre machine obtenait par défaut un score de 7408 points sous Cinebench R10 et de 6212 points sous 3DMark Vantage. Sa consommation était de 190 W au repos, de 290 W au maximum pendant Cinebench et de 288 W au maximum pendant 3DMark Vantage en mode Performance.

Fusion GamingUne fois le mode basique activé, nous passions à 7851 points sous Cinebench et à 6942 points sous 3DMark, des gains non négligeables obtenus sans la moindre augmentation de la consommation.

Avec le profil avancé, plus de services sont désactivés. Seuls 38 d'entres eux restent de la partie sur notre machine de test. Les scores ne changent pas, mais la consommation baisse de quelques watts.

Fusion GamingLe mode expert, qui se propose d'overclocker le CPU et la carte graphique... ne le fait pas. En effet le logiciel nous propose juste de lancer l'overclocking automatique des pilotes Catalyst et d'Overdrive, c'est bien dommage.

L'ensemble des services gérés par le logiciel est désactivé, même Aero, et les fenêtres ouvertes sont toutes fermées.

De plus, on aura droit à l'optimisation des performances du disque dur, dont on ne sait pas grand-chose si ce n'est qu'elle désactive les fonctionnalités d'économie d'énergie du disque. Voici le résultat de nos tests sous HD Tune avant et après l'activation de cette fonction :
 
Fusion GamingFusion Gaming
Avant / Après

On constate bien, ici, une légère amélioration des performances, ainsi que du temps d'accès, comme annoncé par le fondeur.

Au final, on regrettera tout de même que l'activation des différents profils ne puisse pas être plus  dynamique, et que l'on doive manuellement activer et désactiver ces modes si l'on ne veut pas constamment être privé d'Aero sous Vista par exemple.
 
Il faudra ainsi bien penser à activer le profil désiré avant de lancer une application gourmande, comme un jeu, ce qui est facilité par l'interface simple à laquelle il faudra associer le profil désiré.
 
Fusion Gaming
On aurait d'ailleurs aimé pouvoir associer des exécutables à des profils particuliers, et un retour au mode normal ou à un autre profil lorsque la machine est exploitée pour une utilisation bureautique. Espérons que cela viendra avec de prochaines mises à jour.

Car ce logiciel, s'il ne révolutionne pas le genre, permet à l'utilisateur d'optimiser simplement sa machine, pour peu qu'il dispose de composants AMD, bien que la majorité des optimisations ne le nécessite pas (gestion des services Windows, désactivation des fonctions d'économie d'énergie...).

Il permet au fondeur de se distinguer d'Intel, tout d'abord, assez peu actif sur le terrain du logiciel d'optimisation et de NVIDIA dont la solution nTune ne fait plus trop parler d'elle ces derniers temps, embourbée dans la révolution ESA qui ne semble pas avoir attiré les foules.

Il gagne donc à être développé par AMD, qui peut ainsi espérer garder des utilisateurs, déjà acquis à sa cause, en leur offrant un tel bonus. Reste à savoir si cela permettra, comme espéré, de faire venir des joueurs qui lorgnent actuellement sur l'offre des Core 2 d'Intel... Rien n'est moins sûr.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !