France : les ordinateurs portables écrasent les ordinateurs fixes

L'Eee PC de bureau peu en forme 214
En cette rentrée 2008, de nombreuses études font le point sur l'état de plusieurs marchés lors du premier semestre de l'année. Ainsi, après les ventes de musiques numériques, du marché de l'électronique grand public et de l'e-commerce, GfK vient de dresser un bilan et ses prévisions du marché français des ordinateurs.

2 ordinateurs vendus sur 3 sont des portables

Gigabyte M912V Cinq millions d'ordinateurs portables devraient ainsi trouver preneurs cette année, soit une augmentation de 23 % par rapport à 2007. Représentant 65 % des ventes, les ordinateurs mobiles sont un succès phénoménal en France, portés par les hypermarchés et les grandes enseignes.

« Les circuits de distribution grand public restent de loin les plus dynamiques », précise GfK. « Ces derniers représentent désormais 75 % des volumes d’ordinateurs mobiles vendus en France et devraient enregistrer une croissance de 26 % entre 2007 et 2008. »

Des prix fortement en baisse

Ces formidables ventes ont pour principal facteur la baisse des prix. L'institut note par ailleurs que lors de cette rentrée des classes 2008, l'Hexagone a connu des promotions importantes, avec un prix moyen des ordinateurs portables grand public à 655 €, contre 817 € en 2007, soit une baisse de 20 % en seulement un an ! La présence des netbooks pourrait d'ailleurs expliquer cette forte chute des prix.

GfK ordinateurs fixes portables France 2008

Les ventes de netbooks sont pour leur part évaluées à 400 000 unités cette année, soit 8 % des ventes prévues. Pour Bertrand Huck, directeur de clientèle chez GfK, « les fameux "Netbooks", ces petits PC ultra portables dont l’usage reste limité à l’accès à Internet et à la messagerie, contribuent à cette croissance. Toutefois, ils ne sont pas les seuls. Il ne semble pas qu’il y ait un important phénomène de cannibalisation. En revanche, ces petits PC, dont le prix se situe souvent autour ou en deçà des 300 euros TTC, peuvent semer une certaine confusion dans l’esprit du consommateur. »

Enfin, comme précisé ci-dessus, les ordinateurs portables représentent 65 % des ventes grand public. Cela signifie donc que les ordinateurs fixes – vendus intégralement et non pas pièce par pièce – n'accaparent plus que 35 % du marché. Et cette proportion en faveur du mobile devrait se confirmer dans les mois à venir. Les ventes de desktop lors de la rentrée des classes sont en effet en recul de 15 % en volume, indique GfK.