Google corrige une partie de la licence utilisateur de Chrome

Chrome, nickel ! 66
Comme prévu, Google a finalement pris la décision de modifier la section 11 de sa licence utilisateur :

« 11.1 Vous conservez le droit d'auteur et tous les autres droits que vous possédez déjà dans le contenu que vous fournissez, envoyez ou affichez sur ou par l'intermédiaire des Services ».
licence chrome rectifiée

La version française encore inchangée

Cette section n’est toujours pas modifiée dans la version française, mais la rectification ne devrait, en toute logique pas tarder. Dans la version française, Google s’attribue donc toujours « une licence permanente, irrévocable, mondiale, gratuite et non exclusive permettant de reproduire, adapter, modifier, traduire, publier, présenter en public et distribuer tout Contenu que vous ayez fourni, publié ou affiché sur les Services ou par le biais de ces derniers ».

Un point qui avait soulevé de nombreux troubles dès les premières heures suivant la sortie de Chrome, puisqu’appliquée à la lettre, elle permet au moteur de faire à peu près n’importe quoi avec les données fournies par les utilisateurs (mails, URL, blog, articles, etc.).

D'autres articles toujours intacts

Les autres sections problématiques, comme celle relative aux publicités, demeurent, elles, inchangées. Google se réserve par exemple toujours le droit « d'afficher des annonces ou des promotions » via Chrome. « Ces annonces peuvent cibler le contenu des informations stockées sur les Services, les requêtes formulées à l'aide des Services ou d'autres informations ». Google a en outre admis à ZDnet États-Unis qu’il envisageait de conserver la trace de 2 % des suggestions d’adresses faites en cours de frappe dans la barre de navigation. Des logs qui devraient être accompagnés de l’adresse IP de chaque utilisateur. Des projections qui laissent toujours planer du brouillard sur la manipulation des données personnelles par le moteur.