Le bonus-malus écologique pourrait être étendu aux ordinateurs

Green is the colour 208
poubelle déchet déchet pollutionLe système du bonus-malus écologique pourrait bien être étendu à de nouveaux produits, dont les ordinateurs. Ce mécanisme se veut être une incitation à la consommation de produits plus propres, puisqu’il frapperait par le biais d’une taxe, le malus, les produits les plus polluants, et se traduirait par le versement d’une aide pour les produits les plus respectueux, le bonus.

Les PC les moins verts vont trinquer

Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie, a fourni une liste d’une vingtaine de familles de produits comme les téléviseurs, les congélateurs, les pneus, les ampoules électriques et donc les ordinateurs. Cette liste est encore tenue secrète pour éviter que les consommateurs orientent leurs achats en dernière ligne droite vers les produits les moins verts, avant l’application de la taxe. D’ailleurs, il est prévu que cette liste des 20 élus ne soit intégrée dans la loi de Finances qu’à coup d’amendements, en sous-marin, ce qui est nettement plus discret.

Bercy plus favorable au malus-malus

Bonus ou malus, on ne connait pas les montants en gestation, mais de pareilles démarches sont étudiées avec un luxe de précautions. À Bercy, on a en mémoire l’exemple du marché automobile qui connaît déjà ce dispositif. Le Monde, qui a révélé cette possible extension, rappelle que sur ce secteur, le bonus versé par l'État peut aller jusqu'à 5 000 euros à l'achat du véhicule « propre », les achats les moins verts étant frappés d’un malus jusqu'à 2 600 euros. En ces périodes de restrictions budgétaires, le ministère du Budget défend plutôt l’optique du malus-malus, la taxation pure et simple des produits dont la production ou la consommation sont les plus polluantes.