Free accentue le nettoyage des pages perso à coup de script

Index OFF/ 149
Ménage d’été chez Free ? Le FAI a effectué une purge chez les Freenautes qui utilisent leur compte perso comme espace de stockage. Ces comptes, véritable vide-grenier des fichiers pour bon nombre d’internautes, sont souvent utilisés pour stocker photos, vidéos, du texte, etc. sans être épaulés par un site web. Plusieurs abonnés ont pu ainsi avoir la surprise d'arriver sur un simple message indiquant :

« erreur 403 - Refus de traitement de la requête (interdit - Forbidden). Le serveur a compris la requête, mais refuse de la satisfaire. Une démarche d'authentification n'y fera rien et cette requête ne doit pas être renouvelée. Si la méthode invoquée est différente de HEAD et le serveur souhaite rendre publique la raison pour laquelle il refuse le traitement, il le fera dans l'entité liée à cette réponse. Ce code d'état est souvent utilisé lorsque le serveur ne souhaite pas s'étendre sur les raisons pour lesquelles il refuse un accès, ou parce que c'est la seule réponse qui convienne. Vous tentez d'accéder à une ressource qui vous est interdite. Il se peut que le compte concerné soit suspendu (cf. Console de Gestion). »

Cette opération n’est cependant pas nouvelle et est même effectuée de manière permanente, nous confie la direction de Free. Une centaine de sites seraient en moyenne « traités » chaque mois. Et c’est un script qui s’occupe de traiter tout cela en fonction d’une série de critères.

Le site les.page.perso.chez.free.fr, dédié à l'univers des pages perso, indique plusieurs pistes pouvant expliquer ces restrictions, comme « les sites dont l'accès est totalement restreint », « les sites qui ne font que rediriger vers un autre site qu'il soit aussi chez free.fr ou ailleurs », ou « les sites qui redirigent leur page d'accueil sur un sous-dossier en interne, mais qui le font seulement en javascript », ou enfin « les sites avec des fichiers en vrac sans page d'accueil (geek: Index Of) ou avec une page d'accueil vide ou équivalent ».

 free page perso blocage suspension script 

En interne, on évoque des abus dans l’utilisation des pages perso, qui sont faites pour créer des sites, et sans doute pas pour de l’hébergement pur et simple. Répétons qu’il ne s’agit pas d’une nouveauté, simplement le script en charge de cette traque a été enrichi de nouveaux critères. Du coup, il a concerné plus de monde peu en phase avec les règles maison.

Pour débloquer son site, il suffit d’aller dans sa console d'administration de Free qui indiquera par ailleurs : « Votre page personnelle a été suspendue pour la/les raisons suivantes : Nous vous rappelons que l'utilisation des pages personnelles est soumise à conditions. Vous devez vous en servir afin de concevoir un site web public. Backups, sauvegardes, ainsi que toute utilisation ayant pour unique objectif le téléchargement de fichiers est interdit (passible de destruction de compte). Afin d'échanger vos fichiers, vous pouvez utiliser le service http://dl.free.fr que nous mettons à votre disposition »


Le déblocage est alors effectif 24 heures après réactivation. L’attente est ensuite de 72 heures après la demande pour la seconde fois. Si l’internaute persiste et signe, son site ne sera plus déblocable au-delà. « J'ai donc droit à 10 Go d'espace web, mais c'est juste pour faire une page web... », nous confie un lecteur, parmi ceux nous ayant contactés, un peu surpris. Ces mesures de nettoyage, qui ont provoqué de longues discussions sur proxad.free.services.pagesperso, permettent aussi de rappeler au bon souvenir des abonnés l’existence de dl.free.fr. N’en déplaise à Mme Albanel. On soulignera au final que tout ne peut cependant pas être fait avec dl.free.fr (notre actualité).