Apple s'explique sur le manque du copier/coller de l'iPhone

Mais aussi sur le GPS et les suites bureautiques 98
iPhone 3G AppleDepuis que l’iPhone 3G est sorti, beaucoup se posent certaines questions, dont certaines commencent d’ailleurs à prendre de l’âge. Parmi ces interrogations, on en retrouvera une qui existe depuis la sortie du premier modèle : pourquoi ne peut-on pas copier et coller du texte ? Question légitime après tout, surtout quand on sait qu’Apple a été l’un des principaux promoteurs de ce principe.

Le copier/coller : oui, mais ce n'est pas une priorité

Sascha Segan, du site AppScout, a pu s’entretenir à ce sujet avec le chef de produit Greg Joswiak de chez Apple, mais également sur d’autres thèmes récurrents. Concernant le copier/coller tout d’abord, la firme de Cupertino a bien précisé que la fonctionnalité était prévue, mais il y a une liste de priorités à respecter, et le copier/coller n’est pas au sommet visiblement. Pourtant, on sait maintenant qu’une mise à jour ultérieure le mettra en place.

Le guidage GPS et les suites bureautiques

Les autres thèmes abordés concernent la navigation GPS et les suites bureautiques pour l'iPhone. Pour le premier, de nombreuses rumeurs ont indiqué que la licence du SDK de l’iPhone ne permettait pas de concevoir un logiciel d’aide à la navigation, notamment avec les instructions vocales. Le New York Times a même publié un article indiquant que l’iPhone était physiquement incapable de fournir un tel service, à cause de limitations techniques. Greg Joswiak contredit ces informations, mais certains problèmes sont actuellement présents dans la conception de telles applications. La situation devrait évoluer toutefois.

Enfin, sur le sujet des suites bureautiques, rien n’empêche le développement de tels produits sur iPhone et iPod Touch. Il n’y a pas de limitations inhérentes à la plateforme qui causeraient des problèmes… du moins pas directement. Greg Joswiak explique en effet que des applications ne peuvent pas avoir entre elles un espace de stockage en commun. De fait, chaque logiciel dispose de son propre espace, mais bien que cela limite évidemment l’intérêt, rien n’empêcherait Microsoft par exemple de lancer une suite Office pour iPhone.

On notera enfin que toutes les modifications apportées par la mise à jour 2.0 de l’iPhone et de l’iPod Touch ne sont pas nécessairement documentées. Par exemple, un moyen simple de créer une capture d’écran a été introduit : maintenez enfoncé le bouton central, puis appuyez sur le bouton de mise en veille, au-dessus de l’appareil.