Google prépare une nouvelle version de son accueil iGoogle

Trop d'informations tuent-elles l'information ? 24
google Google se prépare à donner un sacré coup de pédale d'accélérateur sur son site iGoogle. Beaucoup utilisent la page d'accueil de Google sans jamais se servir d'autre chose que de la case principale pour écrire quelques mots clés et obtenir les réponses relatives. Mais cette même page peut être configurée pour se transformer en iGoogle.

iGoogle : peut mieux faire

Lorsqu'on possède un compte Google, qu'on obtient en créant une adresse Gmail, on peut se connecter sur la page d'accueil et la transformer alors selon ses besoins. On peut ainsi y afficher des gadgets pour indiquer par exemple la météo, ou encore des flux RSS pour suivre l'actualité. Dans les grandes lignes, iGoogle ressemble à un type de portail à la NetVibes.

Cela étant, on peut considérer que la firme a largement les moyens de faire mieux que ça. Google est à la pointe dans tout ce qui touche à Internet en général, en particulier sur les technologies qui permettent de construire les sites web. La société possède un nombre grandissant et déjà impressionnant de services, et iGoogle représente une opportunité très importante de les rassembler en un lieu unique.
 
Une nouvelle version en test privé

C'est ainsi qu'un certain nombre de personnes reçoivent actuellement au hasard une demande leur offrant la possibilité de tester une nouvelle version d'iGoogle en construction. Celle-ci aura la lourde mission de reprendre les divers services qui peuvent être utiles dans le quotidien de l'utilisateur, mais la firme compte bien utiliser toute sa puissance et tout son potentiel pour propulser son réseau OpenSocial.

igoogleigoogle

Le système d'onglets actuel va être remplacé par une barre latérale sur la gauche. Elle contiendra un ensemble de raccourcis sur lesquels l'utilisateur pourra agir. L'écran principal sera ainsi nettoyé, tout en mettant davantage en avant les informations provenant de Gmail et d'OpenSocial, via l'utilisation de Canvas. Pour citer un exemple, les cadres des flux RSS pourront être minimisés dans la barre latérale, et affichés en grand format par un clic à la demande.

igoogle  igoogle 

Une orgie d'informations

Le mélange des services va mener à une utilisation renforcée des interactions d'une manière dont une majorité d'utilisateurs n'a pas encore l'habitude. Il faudra d'ailleurs probablement faire attention, car les informations vont se retrouver tellement connectées entre elles qu'on pourra en dévoiler bien plus qu'on ne le souhaitait au départ. Les utilisateurs et leurs contacts pourront par exemple partager leurs informations et voir en temps réel les modifications apportées chez les uns et les autres.

On rejoint un peu ici le sujet d'inquiétude de la Commission européenne qui souhaite encadrer les réseaux sociaux de manière à éviter les débordements en obligeant les différentes structures à donner tous pouvoirs aux utilisateurs sur leurs données personnelles. Et des données personnelles, les utilisateurs en ont potentiellement un grand nombre, avec les courriers électroniques de Gmail, les informations d'OpenSocial, les albums photo de Picasa, les listes de contacts, la messagerie instantanée ou encore les flux RSS dans Google Reader.

On ne sait pas encore combien de temps va durer la phase de test privée, mais Google doit normalement intégrer un plus grand nombre de testeurs dans le courant du mois de juillet. Concernant la partie applicative d'OpenSocial, la société ajoute qu'elle ne devrait pas être présente avant la fin de l'été. En attendant, vous pouvez tenter votre chance en vous inscrivant sur ce site.