Microsoft : la Mac Business Unit recrute à tour de bras

Pour suivre les ventes de Mac ? 141
Au sein de Microsoft, la Mac Business Unit se détache pour plusieurs raisons. Premièrement, elle possède ses propres locaux. Ensuite, les équipes qui y travaillent présentent un paradoxe à la source de bien des interrogations : les développeurs considèrent les Mac comme leur plateforme fétiche, mais ils travaillent chez Microsoft.

Dernièrement, la Mac Business Unit s’est fait remarquer avec deux produits qui ont tous deux attiré les critiques. Bien que prenant appui sur certaines technologies de Leopard, Office 2008 est souvent considéré comme lent. La suite bureautique affiche en effet une certaine lourdeur, et le temps de démarrage des applications est, à machine équivalente, réellement plus long que la version 2007 sous Windows.

L’autre produit, qui a bien du mal pour sa part à recueillir des avis positifs, est Messenger pour Mac. Disponible depuis peu en version 7.0, il devait être synonyme de support des audio et vidéoconférences, mais il n’en a rien été, du moins en dehors des comptes professionnels. Les développeurs indiquent qu’il faut attendre que Windows Live Messenger 9.0 soit disponible sous PC mais il faudra vérifier ces dires en temps et en heure.

Malgré cela, les produits issus de la Mac Business Unit ont tout de même un succès important. Sonny Tohan, directeur technique de la société Mac Business Solutions, indique que Mac Office 2008 s’est très bien vendu. Ce qui indique en partie sûrement pourquoi la division Mac de Microsoft souhaite maintenant recruter à tour de bras.

Sur un billet du blog officiel de la MBU, le responsable Craig Esler fournit une liste de raisons qui pourraient pousser les développeurs à venir travailler chez Microsoft. La MBU se décrit elle-même comme la section la plus « cool » de Microsoft. Le discours est presque enflammé et insiste bien sur les avantages qu’on s’attend à recevoir d’une société comme Microsoft : des ressources immenses, l’opportunité de travailler sur des produits utilisés par des millions de personnes et… la caféine gratuite.

Dans les profils recherchés, la Mac Business Unit cherche un peu de tout : des responsables de programmes, des développeurs, des testeurs, des spécialistes des interfaces et de l’expérience utilisateur et des surdoués du marketing. En fait, depuis les onze années qu’existe la division, jamais elle n’a lancé une telle vague d’embauches. Il y a probablement une corrélation entre cette chasse aux talents et l’augmentation constante des ventes de Mac, surtout aux États-Unis.