Linux : OpenSuse 11 est enfin disponible en version finale

Des habitudes à changer ? Même pas peur ! 160
En préparation depuis plusieurs mois, et après un travail acharné des développeurs, la version 11 de la distribution GNU/Linux OpenSuse est désormais disponible au téléchargement. Pour nombre d’habitués, ce sera la distribution du changement.

Par où commencer ? Par le début : l’installation. Celle-ci prend désormais appui sur la technologie Qt4 de Trolltech, rachetée par Nokia. En clair, l’interface d’installation est beaucoup plus soignée et rend mieux sur les grands écrans. Au-delà de changements cosmétiques, l’installation d’OpenSuse 11 contient maintenant un mode automatisé qui permet à l’utilisateur de partir en vacances dix minutes pendant que tout se fait sans son aide, ou presque.

  opensuse

Du côté de la distribution elle-même, il faudra comme d’habitude choisir entre les versions GNOME et KDE. Avec GNOME dans sa version 2.22.1, les utilisateurs pourraient a priori compter sur une interface classique et familière, mais ce n’est pas tout à fait le cas, puisque la barre du haut n’existe plus et que le menu principal a été largement transformé :

  opensuse

Avec KDE, les habitués de la version 3.5 devront réapprendre pas mal de choses, puisque OpenSuse 11 utilise désormais la version 4.0.4. S’ils seront sans doute ravis de la plus grande réactivité et de la légèreté de l’environnement, ils seront peut-être déçus de ne pas retrouver encore toutes les applications. Il faut rappeler en effet que les applications pour KDE 3.5 ne peuvent tourner en l’état sur KDE 4.

opensuse

Pour les composants du système, on aura :
  • Le noyau Linux 2.6.25.4
  • X.org 7.3
  • NetworkManager 0.7
  • PulseAudio 0.9.10
  • Firefox 3.0
  • OpenOffice.org 2.4
  • Compiz Fusion 0.7.4
  • glibc 2.8
  • GCC 4.3
En dehors de cette liste somme toute basique, que peut-on attendre de plus d’OpenSuse 11 ? Tout d’abord, l’utilisation de Qt4 ne s’est pas limitée au module d’installation puisqu’on retrouve la technologie dans divers outils maison comme le gestionnaire de paquets YaST. À propos de ce dernier, les développeurs indiquent que la gestion des paquets a été largement améliorée : le tri est plus simple et plus efficace, et l’ensemble du système est plus rapide et plus stable.

opensuse 

Parmi les autres nouveautés, OpenSuse 11 est la première distribution à intégrer Banshee 1.0, un tout nouveau lecteur audio/vidéo qui permet également de gérer une médiathèque.

opensuse

Le téléchargement de la distribution a longtemps été un poil pénible pour les habitués, avec l’absence par exemple d’une version DVD, alors qu’il fallait récupérer systématiquement trois CD. Les choses sont désormais beaucoup plus simples. Le choix principal s’opère sur l’architecture : x86, x64 ou PowerPC. Une fois le choix effectué, il suffit de choisir entre un DVD et un LiveCD.

Dans le premier cas, vous aurez sous la main tout ce que le système peut offrir. Tous les environnements de bureau sont présents, et il faut préciser d’ailleurs que la version 3.5.9 de KDE est présente, pour ceux qui ne veulent pas de la version 4.0.4. Ceux qui souhaitent installer et utiliser rapidement le système choisiront un LiveCD, au parfum GNOME ou KDE 4.

Avant de vous lancer dans le téléchargement, il faut ajouter que les serveurs de téléchargement sont pour le moment relativement saturés. Il est donc recommandé d’utiliser plutôt le protocole BitTorrent.