Musique : Orange et SFR lancent leurs offres illimitées DRMisées

On leur offre ça, ils veulent ça ! 113
guitare gibsonLes opérateurs Orange et SFR ont chacun annoncé le lancement de leur offre de téléchargement dit illimitée : Musique Max pour le premier, Pass Music pour le second.

Musique Max, l'illimité limité

Chez Orange, on peut se gargariser d’un million de titres à télécharger suite à des accords avec les 4 majors et des indépendants. Les titres sont conservables à vie, et accessibles depuis différents supports numériques (PC, baladeurs et mobiles dits compatibles, en tout, cinq appareils, mais pas de CD ou de disque dur externe). Cette offre baptisée « musique max » sera lancée à partir du 12 juin. L’abonné intéressé devra verser 12 euros par mois. L’illimité a ses limites, comme c’est souvent le cas aujourd’hui : seul l’usage dit « raisonnable » est admis. Orange entend par là un volume de 500 titres téléchargés chaque mois. Les morceaux seront en outre verrouillés par Orange via le DRM Microsoft afin de contrôler les transferts, un impératif pour les ayants droit. L’offre est ouverte aux clients Orange (Mobile et/ou Internet).

Pass Music chez SFR

Côté SFR, c’est l’offre Pass Music qui se dévoile. Là encore, on trouve du téléchargement illimité et permanent (en sus de réductions sur des places de concert, accès à une plateforme de diffusion de concert, etc.). Cette offre, en circulation depuis hier, est aussi facturée 12 euros par mois. Elle permet de télécharger sur mobile et PC, des titres à choisir parmi un catalogue qui doit atteindre 500 000 titres (de chez Universal, essentiellement). À partir du 2 juillet, cette offre sera « offerte à vie » pour tous les clients Illimythics 3G+ ayant un forfait supérieur à 5h. À titre de bienvenue, SFR offre deux mois d'abonnement à tous les clients Illimythics 3G+ et Illimythics Pro souscrivant au Pass Music Live. Là encore, le DRM Microsoft sera aux aguets sur chaque titre pour en contrôler les usages, mais il n’y a pas cette limite de 500 titres mensuels.

Encore un petit effort, et la licence globale, la vraie, sera à nos portes.