OpenOffice.org devient-il plus lent à chaque version ?

openoffice oooOpenOffice.org est en général la suite bureautique de prédilection de ceux qui ne veulent, ou ne peuvent pas, utiliser la suite Office de Microsoft. Gratuite, open source, et bénéficiant d’un développement très actif, largement soutenu par Sun, OpenOffice.org a su s’enrichir de manière importante au fur et à mesure des versions. Des tests réalisés par l’auteur du blog « OpenOffice.org Ninja » mettent cependant l’accent sur un alourdissement conséquent du logiciel au fil des versions.

Évidemment, cet alourdissement est un phénomène courant dans le monde des logiciels. L’ajout de fonctionnalités et de capacités diverses augmente le poids de l’application, qui a dès lors besoin de plus de temps pour se lancer. Bien que non représentatif, le temps de démarrage d’une application est un facteur déterminant dans la perception des performances par l’utilisateur. Mais il existe d’autres domaines pour cette dernière, notamment dans les opérations de manipulation courante.

L’auteur de « OpenOffice.org Ninja » a donc réalisé une importante série de mesures sur onze versions de la suite gratuite, parmi lesquelles :
  • Le temps de démarrage
  • Ouverture d’un nouveau document
  • L’utilisation de la flèche du bas pour se rendre à la fin du document
  • L’export du document
  • La fermeture du document
  • La fermeture du logiciel
Chacun de ces tests est répété plusieurs fois d’affilée pour prendre en compte notamment les données placées dans le cache qui accélèrent toujours les opérations suivantes. Tous ces tests ont été réalisés sur une machine munie d’un Athlon XP 3000+, 768 Mo de mémoire vive, le tout fonctionnant sous la distribution GNU/Linux Fedora 7 et avec des paramètres par défaut.

openoffice oooopenoffice oooopenoffice ooo  

Comme on peut le voir sur les différents graphes représentant les résultats des tests, chaque version d’OpenOffice.org s’alourdit un peu plus que la précédente, mais cela n’affecte pas nécessairement l’utilisation des documents. Les opérations telles que le lancement du logiciel, l’ouverture d’un document et en général tout ce qui fait appel au disque dur, deviennent plus lentes. Cela étant, le reste est contrebalancé par les nombreuses optimisations du code.

Les versions 2.4 et 3.0 bêta se démarquent malheureusement par une baisse régulière dans un nombre important de domaines. Il est bon de rappeler que la version 3.0 est en pleins travaux et que le chapitre des performances a donc largement le temps d’évoluer. D’ailleurs, même s’il s’agit d’une version bêta, certains domaines comme le défilement d’une page, affichent une plus grande rapidité que la version 2.4 finale.

Certains facteurs sont difficiles à cerner, en particulier pour la version 3.0 bêta. Le simple fait que ce soit un travail en cours, couplé à l’utilisation par défaut de la mouture 1.2 du format OpenDocument, rend complexe le discernement d’une source particulière de problèmes. Quoi qu’il en soit, les développeurs de la suite ont toujours été à l’écoute des utilisateurs, gageons que le domaine des performances est l’un des objectifs les plus importants dans la liste des priorités. Le meilleur exemple en reste peut-être le travail énorme réalisé sur la version Mac.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !