Lier vers un autre site dans une image est désormais breveté

Sans blague ? 120

En matière de brevet complètement fou, un petit nouveau vient tout juste d'arriver. Appartenant à une société située à Singapour, ce brevet touche les sites utilisant une image liant vers une autre page web. En somme, quasiment tous les sites professionnels de la toile devront rémunérer Vuestar Technologies, l'entreprise singapourienne en question, qui dispose de ce brevet jusqu'en 2021. Un non-sens total, qui pourrait bien surpasser le fameux brevet sur le JPEG en terme de brevet invraisemblable.

Vuestar Technologies logoSelon Vuestar Technologies, les honoraires sont calculés en fonction de l'usage, du trafic et de la fréquence d'utilisation des images. Il faudra de plus négocier le paiement pays par pays, et ce, chaque année. De plus, toutes les images sont concernées, du logo à la photo, en passant par la simple icône ou même une animation.

« Si votre site comporte seulement du texte et n'a pas d'images ou d'icônes avec un lien, aucune licence n'est nécessaire. » Merci Vuestar Technologies.

Selon le cabinet d'avocat Keystone Law, qui demande à ses clients de prendre un maximum de précautions avant de rémunérer des entreprises comme Vuestar, cette dernière aurait déjà contacté des sociétés singapouriennes afin de leur demander 5000 $ locaux (soit 2345 €). Selon le site singapourien The Electric New Paper, les sommes demandées peuvent varier de 200 à 10 000 $ singapouriens, soit de 94 à 4687 €.

D'après The Electric New Paper, Stuart Tan, détenteur de Internetmarketingsingapore.com, aurait lui aussi une facture de 2 600 $ locaux (1220 €). Jugeant cette demande ridicule, Stuart Tan compare cette situation à sa manière : « C'est comme si une entreprise déposait le brevet d'aller à l'école, exigeant de l'argent à ceux qui le font ».

Touchant principalement Singapour pour le moment, l'affaire pourrait cependant prendre des proportions mondiales à l'avenir.