Google veut vous aider à gérer votre santé avec Health

Et si on n'est jamais malade ? 42

La pieuvre Google étend de plus en plus ses tentacules, et son dernier service devrait à nouveau faire polémique, tant le sujet peut prêter à controverse. Google vient en effet de dévoiler au public Google Health, service destiné à aider les internautes à gérer leur santé, à l'instar de HealthVault de Microsoft lancé l'année dernière (en version bêta).

Google HealthConcrètement, une fois sur Google Health, qui nécessite un compte Gmail, vous pourrez entrer vos différents problèmes personnels de santé (maladies, allergies, etc.) – dans notre exemple extrême, la lèpre et la syphilis – pour ensuite avoir de multiples informations à leurs sujets, des symptômes aux actions préventives, en passant par les différents types de traitement.

Le but est dans un premier temps de se créer son propre dossier médical sur internet, afin de pouvoir visualiser en un clin d'œil tous nos maux, et ainsi agir en conséquence. Il vous est ainsi possible de créer plusieurs profils en un seul clic, afin de gérer, pourquoi pas, toute votre famille. Selon Google, son service peut notamment s'avérer fort pratique pour les personnes voyageant régulièrement.

Disponible uniquement en anglais, et principalement destiné aux Étatsuniens pour le moment, Google Health permet à ses utilisateurs de trouver un médecin (même en France) selon sa spécialité. Health va jusqu'à vous rappeler quand vous devez prendre vos médicaments. Mieux encore, si vous prenez plusieurs médicaments, Health est capable de vous décrire leurs possibles interactions.

Concernant vos données personnelles, sujet particulièrement sensible dans le cas présent, Google a tenu à rassurer ses futurs utilisateurs, en affirmant : « Nous ne vendons pas les informations relatives à la santé de nos utilisateurs ». Un strict minimum, jugeront certains. Google a de plus rappelé qu'il se conformait à la loi (américaine) et que la Federal Trade Commission (FTC) veillait de toute façon au grain.

Mais peu importe les arguments de Google, son Health créera assurément de nombreuses polémiques à l'avenir.