3DMark Vantage est enfin là : nouveautés et premiers essais

Premiers jets du nouveau jeu de la plus grosse 108
3DMark VantageAprès de nombreux mois d'attente, et quelques retards de dernière minute, le nouveau 3DMark Vantage est enfin annoncé par Futuremark.

Série Vantage chez Futuremark : Vista uniquement

Et pour commencer cette présentation de la bête, parlons des choses qui fâcheront sans aucun doute certains utilisateurs. Tout d'abord, ce bench a été pensé par Futuremark pour donner un score aux machines vis-à-vis des jeux à venir, c'est à dire qui seront nativement DirectX 10.

Ainsi, aucune scène 3D n'est dépourvue d'effets exploitant la nouvelle API de Microsoft, il faudra donc Windows Vista pour utiliser cette nouvelle version. Ceux qui veulent une analyse 3D sous XP, concernant le matériel DirectX 9.0c devront donc se contenter de 3DMark 2006.

Le second point, est, lui, un peu plus pour les utilisateurs puisqu'il touche à la licence de 3DMark pour les adeptes du concours « de la plus grosse».

En effet, depuis le lancement de PCMark Vantage, l'éditeur a décidé de changer de modèle économique en s'éloignant peu à peu du « tout gratuit ».

Un modèle économique qui abandonne presque la gratuité, au profit du peu coûteux

Ainsi, si une version d'essai est toujours téléchargeable, elle est extrêmement limitée puisqu'elle n'autorisera qu'un seul lancement des tests, avec les réglages standards.

Trois autres versions, payantes, peuvent être utilisées :
  • Basique : Permet de lancer le test par défaut, de manière illimitée.
  • Avancée : Permet de disposer de toutes les options.
  • Professionnelle : Permet de visualiser les résultats sans passer par l'interface en ligne, de disposer d'un support technique, d'effectuer des scripts et un usage à caractère commercial.

3DMark Vantage 3DMark Vantage 

Si beaucoup regretteront l'abandon du modèle gratuit, on pourra porter au crédit de l'éditeur les prix modiques de ses versions à usage non commercial : 6.95 $ et 19.95 $, ce qui au cours de l'euro actuel ne devrait ruiner personne.

Concernant les tests, les nouveautés sont nombreuses puisque pour une fois l'éditeur a décidé de revoir complètement ses différentes scènes.

Des tests 3D et CPU entièrement revus

Pour la 3D, deux sont proposées, « Jane Nash » et « New Calico ». Toutes deux reprennent les derniers effets à la mode, tel que l'instancing qui permet de dupliquer les objets, un rendu avancé des liquides et des ombres, du HDR, du brouillard volumétrique... les calculs physiques sont aussi de la partie.

3DMark Vantage 3DMark Vantage

Concernant le CPU, on aura aussi droit à deux tests, l'un permettant de connaître les performances concernant la gestion de l'intelligence artificielle, et le second pour les calculs physiques.

3DMark VantageCe dernier pourra exploiter la fameuse carte PhysX d'Ageia, puisqu'elle est construite autour de l'API Novodex. Dans les options, il sera possible de désactiver l'utilisation de cette carte.

La patte d'Ageia, au bénéfice de NVIDIA ?

Il devrait aussi avoir une importance toute particulière pour NVIDIA, qui est en train d'adapter cette API pour la rendre compatible avec ses GeForce, puisque selon nos informations, les équipes de drivers du caméléon travaillent activement sur la mise en ligne d'une version permettant d'utiliser les capacités GPGPU des GeForce 8 et 9 via le langage CUDA dans ce test, de quoi prendre de l'avance sur AMD et ses Radeon.

Ce pilote devrait aussi permettre de bénéficier des fonctions jusque-là réservées à la PhysX dans les jeux compatibles tels que les derniers Ghost Recon ou encore Unreal Tournament 3 via des niveaux spécifiques.

Nous ne manquerons pas de revenir sur le sujet dès que ces pilotes seront disponibles.

Quatre scores officiels pour le prix d'un, désormais

3DMark VantageL'ensemble de ces tests permettra de calculer un score global, qui prendra en compte le CPU et le GPU de manière équitable. Et c'est là qu'intervient une quatrième nouveauté qui devrait surtout INtéresser les testeurs de matériel qui utilisent 3DMark.

En effet, jusqu'alors seul le test de base de 3DMark pouvait faire office de référence, puisque les paramètres utilisés étaient identiques pour tout le monde.

Malheureusement, un test en 1280x1024 n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus efficace pour comparer des systèmes haut de gamme. Ainsi, Futuremark a décidé de proposer quatre réglages différents, accessibles aux utilisateurs de la version avancée ou professionnelle.

Estampillés « Entry », « Performance », « High » et « Extreme », ils permettront de tester plus spécifiquement les différents matériels, et d'adapter la charge à la gamme du produit. Ceux-ci n'ont d'influence que sur les scores 3D, et donc, le score global.

3DMark Vantage

Les scores se distinguent par leur première lettre. Ainsi, un score « E12068 » signifiera que la carte obtient 12 068 points avec les paramètres réglés sur « Entry ». Bien entendu, il sera toujours possible d'utiliser des paramètres de manière libre.

Ces quatre réglages différents donneront ainsi des scores officiels et trouveront leur place dans l'ORB, qui est la bible en ligne de résultats de Futuremark.

Des petites options toujours utiles, mais plus de démo complète ou de jeu intégré

3DMark Vantage Pour finir, six petits tests complémentaires ont été mis à disposition des testeurs, permettant d'analyser le comportement des différentes architectures de manière plus spécifiques.

On retrouvera le test « Perlin Noise » qui gagne en complexité, et qui sera accompagné de rendu de drapeau en fonction du vent, et de particules, qui associent des geometry shaders à des vertex shaders,  un test de Parallax Occlusion Mapping et deux tests permettant de connaître la capacité de traitement de pixels et de textures des cartes.

Un outil d'analyse du système est aussi fourni, et l'habituelle démonstration complète est, par contre, absente.

Mais assez parlé, passons maintenant aux résultats. Pour nos tests, AMD et NVIDIA nous ont fourni des pilotes spécifiques, qui devraient être mis en ligne sous peu.

3DMark Vantage à l'heure des premiers benchs

Du côté d'AMD il s'agit d'une version issue de l'actuelle branche 8.47.1 qui pose encore quelques soucis qui devraient être corrigés pour la mise en ligne des Catalyst du mois de mai (8.5).

NVIDIA, pour sa part, nous a fourni les 175.12, qui sont unifiés et qui sont aussi au stade de bêta.

Notre système principal de test était basé sur une machine à base de Core 2 Duo E7200 accompagné de 2 Go de DDR-2 CAS 4 OCZ à 800 MHz, le tout monté sur une GA-EP35-DS3P de Gigabyte.

Voici les résultats que nous avons obtenus avec un Celeron E1200 dual core, un Core 2 Duo E7200 et un Core 2 Extreme QX9650 :

3DMark Vantage e1200 9600gt 3DMark Vantage e7200 9600gt
3DMark Vantage qx9650 9600gt

Nous sommes ici restés en mode performance, puisque changer de gamme de test n'influe pas sur les résultats du CPU.

Voici maintenant nos résultats avec une GeForce 9600GT et une Radeon HD 3870 :

3DMark Vantage e7200 9600gt 3DMark Vantage e7200 9600gt
3DMark Vantage e7200 9600gt 3DMark Vantage e7200 9600gt
GeForce 9600GT


3DMark Vantage 3870 3DMark Vantage 3870
3DMark Vantage 3870 3DMark Vantage 3870
Radeon HD 3870

Au final, ce nouveau 3DMark se renouvelle, et rajoute de nouvelles possibilités, sans pour autant révolutionner le genre. En effet, les scènes ne sont pas à la hauteur de jeux «photoréalistes » tels que Crysis, et cela nous paraît un peu dommage pour un outil qui s'annonce comme en avance sur son temps.

Reste qu'il atteint son but en permettant de comparer les différentes machines, en offrant un panel de test assez complet, et de nombreux paramètres. Beaucoup critiqueront la nécessité de devoir débourser entre 5 et 15 € pour pouvoir effectuer des tests de manière complète, mais les constructeurs devraient rapidement proposer cet outil dans leurs bundles, à moindres frais.

Il ne vous reste donc plus qu'à télécharger ce nouveau « jouet » et à effectuer vos propres tests. Vous pouvez nous faire part de vos résultats dans notre forum, comme toujours.