Microsoft Albany : un pack bureautique par abonnement

Premier test avant la généralisation du modèle ? 18
Récemment, nous vous avons parlé d’un projet de Microsoft nommé « Albany ». Il s’agissait a priori d’une suite bureautique grand public, certains parlant d’abonnement, d’autres de version gratuite financée par la publicité. La réalité est un peu plus étoffée mais concerne bien un modèle sur abonnement.

Albany est donc bien un projet de suite bureautique, mais pas seulement. C’est ce qu’on appelle un « bundle », c’est-à-dire un ensemble de logiciels. Plus précisément, voici la liste des produits intégrés à cette offre :
  • Office 2007 Famille et étudiants
  • Windows Live OneCare
  • Office Live Workspace
  • Windows Live Mail
  • Windows Live Messenger
  • Photo Gallery
office 2007 ultimateL’offre Albany sera donc plutôt destinée aux particuliers puisqu’elle se base sur l’édition Famille et étudiants d’Office 2007, qui n’inclut pas, entre autres, Outlook. Mais la grande particularité de cette suite est qu’elle sera proposée sur une base d’abonnement et qu’elle est d’ailleurs en cours de bêta test.

Le tarif n’est pas connu puisque les développeurs travaillent pour le moment sur l’intégration des différents composants, mais l’offre aura les mêmes avantages que la Software Assurance, si les prix ne sont pas trop élevés cependant. Albany aura l’avantage de proposer des éléments couvrant un certain nombre de besoins réunis dans une même suite, avec la possibilité d’obtenir toutes les mises à jour et les nouvelles versions tant que l’abonnement est actif.

Cet abonnement, comme celui de Windows Live OneCare, sera effectif pour trois ordinateurs. Ainsi, une licence d’Albany achetée, par un père de famille par exemple, pourra être répercutée sur l’ordinateur de son épouse et celui de son fils. La même clé servant à l’activation de tous les produits. Tant que l’utilisateur principal paye l’abonnement, les trois ordinateurs reçoivent les mises à jour et les nouvelles versions, ce qui inclut Office et OneCare.

Si Microsoft ne demande pas la Lune sur le chapitre des tarifs, Albany pourrait rencontrer un certain succès, l’utilisateur n’ayant pas besoin de s’orienter vers plusieurs produits et de dépenser les prix complets des licences. L’éditeur a cependant précisé qu’il était hors de question d’abandonner le modèle classique de distribution, car beaucoup d’utilisateurs préfèreront toujours payer la licence une bonne fois pour toutes. Il s’agit avec Albany de donner simplement plus de choix.