Microsoft : un point sur Windows XP SP3, Vista et Seven

Tout va très bien madame la marquise 92
Lors d’une conférence téléphonique, Microsoft France a fait le point sur divers sujets qui sont aux premières loges de l’actualité ces derniers temps. Didier Burdinat, directeur de la division Windows, et Nicolas MIRAIL, chef de produit Windows, ont ainsi abordé le Service Pack 3 de Windows XP, le Service Pack 1 de Vista et même Windows Seven.

Commençons par Seven

Windows SevenPour éviter que les yeux descendent immédiatement en bas de cette actualité pour chercher les informations sur ce dernier, perçons dès à présent l’abcès. Le message officiel de Microsoft sur ce sujet est simple : Seven devrait être disponible trois ans après la sortie de Vista.

Cela place la disponibilité du prochain Windows début 2010. Si l’on garde en tête les déclarations de Bill Gates, on peut penser que la RTM sera publiée fin 2009 pour les abonnés MSDN et Technet entre autres, mais cela reste du conditionnel lointain.

Le Service Pack 3 de Windows XP est terminé

Concernant maintenant le Service Pack de Windows XP, sa propre RTM a été annoncée aujourd’hui. D’ici quelques heures à quelques jours au maximum, les abonnés Technet, MSDN et les intégrateurs OEM mettront la main sur la mise à jour tant attendue. Par « tant attendue », c’est vrai que l’on pense souvent à ceux qui attendent que le Service Pack soit disponible pour réinstaller Windows, mais dans la grande majorité des cas, il ne changera strictement rien à la vie des utilisateurs.

xp SP3Rappelons que le Service Pack 3 ne fait que reprendre l’ensemble des correctifs disponibles depuis la sortie du SP2, en y ajoutant simplement un client NAP. Le Network Access Protocol, qu’on retrouve déjà sous Vista, est conçu pour permettre aux administrateurs de créer une liste de conditions pour qu’un poste puisse rejoindre un domaine. Cela peut concerner la présence d’un logiciel, ou l’installation obligatoire d’une mise à jour précise.

Selon Microsoft, l’installation du Service Pack 3 de Windows XP ne changera rien aux performances, qu’il soit installé après toutes les mises à jour, ou appliqué directement sur un Windows vierge. Divers tests auraient montré en interne des différences négligeables entre les différents modes d’installation. Il ne faut donc pas attendre de changements, en dépit des tests qui ont indiqué parfois une nette amélioration, et d’autres une dégradation des performances.

Le Service Pack sera disponible pour tous sur le site de Microsoft le 29 avril, soit mardi de la semaine prochaine. L’installation automatique par Windows Update n’interviendra qu’au début de l’été, sans plus de précisions. Pour le reste de Windows XP et de ses différentes dates, voici un petit récapitulatif :
  • 30 juin 2008 : arrêt de la commercialisation des versions boîtes et OEM
  • 30 janvier 2009 : arrêt de la commercialisation pour les intégrateurs et assembleurs locaux
  • 30 juin 2010 : arrêt de la commercialisation pour les ULCPC (Ultra Low-Cost PC)
vista SP1L'arrivée du Service Pack 1 de Vista s'est bien passée

Concernant enfin Vista, l’intégration du Service Pack 1 se passe bien. Tous ceux qui ont un problème avec la première mise à jour majeure du système peuvent appeler Microsoft, car le support sur ce sujet est gratuit jusqu’en juin 2009. L’installation automatique par Windows Update a été retardée pour une durée indéterminée, mais « courte », alors qu’elle était prévue initialement pour aujourd’hui même.

Quand le sujet de Vista a été abordé, Didier Burdinat s’est montré très critique concernant l’étude du cabinet Gartner qui a récemment publié un rapport assez apocalyptique au sujet de Microsoft. Était notamment abordé Vista, jugé si lourd qu’il en devenait le héraut de la fin du système, Microsoft ne pouvant pas se relever après un échec si retentissant et s’écroulant sous son propre poids.

Terminons enfin sur le sujet de la pétition pour préserver les ventes de Windows XP. Pour Didier Burdinat, il s’agit d’un faux problème, car ce sont surtout les entreprises qui sont concernées. Or, ces mêmes entreprises vont acheter du Vista, et plus précisément l’édition Professionnelle. Cette dernière permet de rétrograder gratuitement vers la version N- 1, c’est-à-dire Windows XP. Cette possibilité est incluse dans la licence.

Cabinet Gartner, cavalier de l'Apocalypse

Pour Microsoft, le cabinet Gartner a fondé son analyse sur des données incomplètes. Il était impossible en effet pour la société de savoir par exemple ce que Windows 7 et 8 intégreront. À partir de là, prévoir la chute de Microsoft était assez osé, quand bien même les analystes ont réuni un certain nombre de faits dans les conséquences de l’arrivée de Vista.

Par ailleurs, un autre cabinet d’analyse, Forrester Research, a conclu pour sa part que Vista était désormais assez mûr pour être déployé à grande échelle dans les entreprises. Une étude à laquelle Microsoft préfère évidemment se rapporter.