Google Documents fonctionne désormais en hors ligne

Une alternative légère à OpenOffice.org et Microsoft Office 39
google docsGoogle édite depuis un certain temps certains outils de bureautique en ligne. Google Documents rassemble des versions allégées et en ligne d’équivalents à Microsoft Word, Excel et PowerPoint, tous trois membres de l’omniprésente suite Office.

Toutefois, si l’on en croit le blog officiel de l’éditeur, Google Documents devrait d’ici peu gagner en praticité puisqu’il devrait être accessible en mode hors-ligne. La différence avec la version actuelle ? Très simple et très utile : une fois que le site aura été chargé une première fois en ligne, l’utilisateur pourra le consulter et l’utiliser à loisir en étant déconnecté. Tout le système reposera sur Google Gears, une extension de navigateur qui  permet de consulter hors-ligne les sites visités.

En fait, le changement prend place dès maintenant, mais il va être diffusé auprès des utilisateurs au travers des prochaines semaines, comme pour les modifications apportées à Gmail. La petite vidéo suivante montre bien les capacités de la nouvelle version du site, même si certains reprocheront à ce développeur de transporter sauvagement son MacBook Pro dans le panier en métal de son vélo :

 

Le mode hors-ligne sera donc très simple à utiliser. Tous les documents sur lesquels vous travaillerez pourront être créés et modifiés à loisir, jusqu’à la prochaine connexion à Internet. À ce moment-là, tous les fichiers nouveaux et/ou modifiés seront synchronisés avec le serveur et sauvegardés convenablement.

Google continue donc son offensive sur le terrain des services et permet cette fois aux utilisateurs d’avoir une suite bureautique légère qu’il n’est même pas besoin d’installer. Il faudra une première connexion bien sûr et activer le mode hors-ligne, mais ce genre de possibilité risque fort d’intéresser les travailleurs nomades.

Cette initiative devient également fort intéressante avec des travaux comme Prism de Mozilla, qui permet de transformer un site en une « application » dont l’icône se dépose sur le bureau et qui s’exécute dans un processus séparé.