Affaire Fuzz : PC INpact va modérer a priori les commentaires

Fumer et commenter tuent 292
L’affaire Fuzz conduit aujourd'hui les sites Web disposant d’une zone participative à être responsables des liens postés par les contributeurs. Un lien vers un contenu violant la vie privée d'un personnage conduira ainsi à la condamnation probable du propriétaire du site. Autant le dire, une chape de plomb insoutenable pèse au-dessus de la tête de quiconque ouvre les vannes du web participatif.

modération  PC INpact fuzz LCEN

En raison de cette jurisprudence, notre rédaction a décidé de sécuriser au mieux nos arrières. Désormais les commentaires seront modérés par un filtrage a priori. Vos prochaines contributions n'apparaîtront donc qu'après avoir été validées par notre équipe de 69 administrateurs du site, embauchée suite à un crédit d’impôt exceptionnel débloqué par le gouvernement. Notre forum connaîtra évidemment ce régime sous peu.