IBM lancera en Europe de l'Est des PC sous Red Hat Linux

L'ex-URSS redécouvre le rouge... 61

Si pour beaucoup aujourd'hui, le grand ennemi de Microsoft se nomme Google, il ne faut pourtant pas oublier que le véritable adversaire de la firme de Redmond est IBM, que ce soit historiquement ou encore à ce jour. Ce dernier le prouve à nouveau en annonçant au CeBIT d'Hanovre qu'il proposera aux habitants d'Europe de l'est des ordinateurs de bureau dépourvus de tout logiciel Microsoft.

Red HatFonctionnant sous Red Hat Linux, ces ordinateurs, qui selon IBM coûteront deux fois moins cher, seront dotés de la suite bureautique IBM Lotus Symphony comprenant entre autres un traitement de texte et un tableur, et qui a pour avantage d'être compatible avec le format OpenDocument (ODF), mais aussi Microsoft Office (Open XML).

IBM ne reviendra cependant pas dans le marché des ventes d'ordinateurs, après avoir cédé ses activités au Chinois Lenovo en 2005. Son implication n'est ici que logicielle. Côté matériel, le géant américain a lié des partenariats avec l'Autrichien VDEL et le Polonais LX Polska, deux entreprises européennes déjà très proches de Red Hat et d'IBM.

Ces PC opensource, nommés Open Referent, seraient selon IBM une réponse au souhait russe de voir arriver sur le marché des PC alternatifs à ceux dotés de Windows et des logiciels Microsoft. Le marché d'Europe de l'Est est par ailleurs en forte croissance. Une très bonne opportunité pour IBM donc.

Selon Reuters, le porte-parole d'IBM n'a pas souhaité donner d'informations sur les prévisions de ventes de la ligne Open Referent.