La censure sur le net, barrière aux échanges économiques

Un député s'échine 82
Une proposition au Parlement Européen signée du représentant hollandais Jules Maaten (VVD) relance le débat du respect de la liberté d’expression sur Internet. L’initiative veut assimiler la censure sur Internet à une entrave internationale aux échanges. Adoptée, cette variable permettrait ainsi de peser dans le poids des négociations économiques avec les pays passés maîtres dans ce genre de pratiques. La Chine, avec son « great firewall » qui filtre l’entrée et la sortie d’informations sur le web national, est évidemment la première visée.

Google chine

Le parlementaire a également à l’esprit la situation des grosses entreprises américaines obligées de se plier aux vœux chinois pour s’implanter et prospérer dans le pays. Le texte, voté à 571 voix pour et 38 voix contre, doit maintenant être discuté au sein du Conseil de l’Europe pour amendement éventuel.