VoD : épisode final pour la grève des scénaristes américains

Prison Break n'est plus lost 127
Les syndicats des scénaristes ont enfin obtenu d’Hollywood une part du gâteau digne de ce nom pour la vente en ligne de séries américaines sur Internet (Desperate Housewives, Prison Break, etc.). Ce conflit, qui a coulé dans le béton l’avancement de plusieurs dizaines de séries, a enfin trouvé une issue après 14 semaines de négociations. La Writers Guild of America (WGA) est parvenue à un accord de principe avec l'Alliance of Motion Picture and Television Producers (AMPTP), qui représente 397 producteurs américains de films et de séries TV.


L’accord se solde par un doublement des droits d'auteurs pour les films et les feuilletons vendus en ligne, ou plus largement sur les nouveaux médias numériques (IPTV, streaming, smart phone, etc.). Il prévoit encore un droit fixe pour les séries diffusées gratuitement en ligne (Joost, etc.) durant les deux premières années, puis un petit pourcentage sur les recettes du distributeur pour la troisième année. On pourra consulter les nouvelles règles du jeu sur ce fichier PDF, qui fait actuellement l'objet d'un vote final par les 10 500 scénaristes membres de la Guild.

Précision : le contrat est conclu jusqu’en mai 2011, un terme qui devrait être suffisant pour pouvoir boucler la plupart des séries haletantes, et en initier d’autres. (Photos D.R. Writers Guild of America ).