La gendarmerie nationale migrera sous Ubuntu d'ici 5 ans

Louis de Funès sur le coup 252

Ubuntu Beryl Virtual BoxLes 70 000 ordinateurs de la gendarmerie nationale seront d'ici cinq ans équipés d'Ubuntu, suite Linux qui semble avoir les faveurs des constructeurs (Dell etc.) et désormais donc de la gendarmerie française. Cette annonce, reprise par notre confrère ZDNet et réalisée au cours du salon Solutions Linux/Open Source, qui a lieu du mardi 29 au jeudi 31 janvier à la Défense (Paris), est particulièrement cocasse, alors que Bill Gates scellait hier un partenariat avec la capitale Française (voir notre dossier).

Outre une plus grande indépendance par rapport aux éditeurs (et notamment Microsoft), cette migration vers Ubuntu est aussi une question de coût. Un argument déjà utilisé auparavant par cette même gendarmerie lors du passage il y a trois ans à OpenOffice. Deux millions par an d'économie avaient alors été avancés à l'époque. Cette même année, l'administration fiscale souhaitait aussi quitter Office pour Ooo (en savoir plus). Enfin, le ministère de l'Agriculture avait fait de même début 2007.

Néanmoins, si le Libre permet de réduire les coûts en migrant, il est aussi une arme afin de négocier des licences propriétaires à bas prix, comme l'expliquait d'une manière très explicite l'ancien ministre de l'Éducation nationale l'année dernière : « Le poids du logiciel libre au sein du système éducatif a été un des éléments qui a permis de négocier avec Microsoft des tarifs particulièrement intéressants sur la suite bureautique office (moins de 40 euros). »

Reste que la gendarmerie ne négociera pas avec Microsoft, mais passera bel et bien sous Ubuntu d'ici à 2013.