Neuf Cegetel candidat potentiel à une quatrième licence 3G

neuf twin HTC S710Nouveau revirement dans la quatrième licence 3G : dans un entretien au Journal des Finances, Jacques Veyrat a indiqué contre toute attente que Neuf pourrait finalement déposer sa candidature. Pour l’heure, seul Iliad (Free) a pris le risque de monter au front, mais l’Arcep avait recalé son dossier, qui péchait sur le terrain financier.

« Quand l'appel d'offres pour la quatrième licence de téléphonie mobile a été lancé, nous n'avions pas manifeste d'intérêt » rappelle à juste titre Jacques Veyrat, avant de se réserver une nouvelle position : « S'il devait être relancé, nous y réfléchirions, en fonction des modalités. ll y a de la place en France pour un quatrième réseau. Mais il ne sera vraiment efficace que si les fréquences sont basses notamment avec le dividende numérique dans quelques années. Les architectures nouvelles du secteur seront fondées sur l'intégration forte entre fixe et mobile, via un réseau tout IP ».

Et le patron de Neuf de préciser au surplus : « Notre ambition dans le mobile vise cette étape-là. Dans l'intervalle, nous proposons une offre de MVNO (opérateur de téléphonie mobile virtuel), sur le réseau de SFR. »

Concurrence ou intérêt indirect pour SFR ?

La position de SFR est justement problématique : propriétaire d’une des trois licences 3G, il est également actionnaire à 40,5% de Neuf Cegetel. Une telle concurrence ne risque-t-elle pas de poser des difficultés ? « Nos relations personnelles et opérationnelles sont très bonnes avec les équipes de SFR Nous travaillons bien avec cette société, qui est notre premier client et constitue environ 7 % de notre chiffre d'affaires. C'est également un fournisseur très important pour nos activités dans le mobile (…) Nos deux actionnaires principaux, SFR et Louis Dreyfus, (…) sont satisfaits du développement de l'entreprise et de l'équilibre actionnariat actuel ».

Dans une logique de groupe, SFR détiendrait ainsi indirectement une deuxième licence 3G, au grand dam de ses concurrents qui ont déjà du mal à supporter l’arrivée de Free sur ce réseau. Est-ce une nouvelle forme d’attaque contre les stratégies de Free ? Frank Esser, P.D.G. de SFR, avait exposé : « Cela ne serait pas équitable que [Free] ait une remise de prix. Nous demanderions la même et les mêmes conditions ». Vivendi – qui détient 56 % de SFR – n’avait elle pas exclu d’attaquer en justice l’arrivée de Free si la licence 3G lui était attribuée dans les conditions demandées.

Amendement "Free" au Sénat

Le groupe Iliad avait sollicité un « aménagement du paiement de la licence 3G, et spécialement un échelonnement des versements ». C’est ce point qui avait bloqué la procédure auprès de l’Arcep. Toutefois, des rumeurs indiquent que Bercy serait malgré tout prêt à revoir ces dispositions. Pour preuve, un amendement au projet de loi de Finances 2008 a été déposé par les sénateurs UMP afin de permettre de modifier par simple décret ces modalités financières.

Que Christine Albanel se rassure, Neuf comme Free ont signé les engagements pris dans la mission Olivennes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !