Les publicités ciblées de FaceBook suscitent des inquiétudes

Shocking, Beacon révèle mes achats cochons ! 79

Le réseau social FaceBook, parait-il tueur à la fois de MySpace, Copains d'Avant, Viadeo voire de Meetic selon son utilisation, commence à être critiqué de toute part ces dernières semaines. La faute à Facebook Ads, son récent programme de publicité, un peu trop ciblé selon les utilisateurs de Facebook.

Facebook, une communauté en forte expansion

Facebook Fort de plus d'une cinquantaine de millions d'inscrits, dont une grande majorité d'anglophones (USA, Canada, Angleterre et Australie), Facebook attire de part sa gratuité et ses différents avantages, qu'il s'agisse de se créer un réseau bien précis, de renouer avec d'anciens amis perdus (notamment des anciennes écoles), de trouver des contacts professionnels, ou bien encore de créer des groupes ciblés (voire capture ci-contre).

Facebook a donc un avenir radieux, et il était temps pour ses créateurs d'en tirer profit grâce à la publicité ciblée, comme l'ont déjà si bien compris Google et MySpace. Microsoft ne s'y est d'ailleurs pas trompé en investissant 240 millions de dollars dans le fameux réseau social, véritable machine à pages vues, et donc à publicités.

Un arrière-goût de beacon...

Une partie de la plateforme Facebook Ads pose cependant problème. Son service Facebook Beacon fait en effet grincer des dents, puisqu'il permet aux entreprises de la toile d'afficher sur votre page personnelle Facebook les objets achetés sur leurs sites web, qu'il s'agisse d'eBay ou de n'importe quel site marchand. Un moyen facile de faire du "buzz" donc, ou tout simplement de montrer ses derniers investissements.

Visibles par tous ou par vos amis (selon les options choisies dans FB), vos achats peuvent par conséquent créer quelques soucis d'ordre privé. Bien entendu, en aucun cas vos objets achetés ne sont publiés sans votre consentement. Un message doit obligatoirement demander au client s'il souhaite ou non montrer son dernier achat sur Facebook. Mais, et vous l'aurez deviné, ce cadre idyllique ne l'est pas resté longtemps.

Un réel manque d'information

Facebook Plusieurs internautes se sont ainsi plaints de voir dans leur Facebook, et à leur insu, leurs derniers achats. Comment est-ce possible ? Selon eux, ils n'ont jamais vu une quelconque fenêtre s'ouvrir pour leur demander leur avis. Selon l'Associated Press, certains sites présenteraient une petite fenêtre demandant la fameuse autorisation d'affichage, fenêtre disparaissant au bout de 20 secondes. Seul problème, la fenêtre ne sert qu'à refuser d'afficher vos derniers achats sur FB. Ainsi, si vous ne la voyez pas, le site interprétera que vous donnez votre consentement à son partenariat avec Facebook.

Pour la plupart des achats réalisés, cela ne porte heureusement pas à conséquence. Mais un jeune étudiant de 20 ans a récemment eu la mauvaise surprise de découvrir sur le Facebook de sa petite amie qu'elle venait de commander une paire de gants noirs en cuir sur le site Overstock (par exemple), afin de lui offrir pour Hanouka. Une surprise gâchée, surtout que sa petite amie n'a pas su expliquer comment une telle chose a bien pu arriver.

Cette situation n'a rien de bien catastrophique. Mais imaginons qu'il s'agisse de gants en latex pour une utilisation que vous devinerez aisément. La surprise aurait été tout autre...

Les membres de Facebook se rebiffent

Pour l'instant limité à une quarantaine de sites web, l'impact de Beacon reste faible. Mais en signant des partenariats avec les sites les plus importants de la planète, ce type de situation pourrait bien se multiplier.

Les utilisateurs de Facebook ont d'ailleurs rapidement réagi à ce type d'intrusion dans leur vie privée. Un groupe anglophone comprenant près de 13 000 membres a ainsi été constitué il y a quelques jours, et compte un nombre d'adeptes grandissant. Le groupe souhaite que l'on respecte la vie privée des utilisateurs de Facebook. Une pétition, que tout un chacun peut signer, a ainsi été créée en ce sens. Les francophones ne sont pas en reste, avec un groupe de 4000 membres à ce jour.