<span style="color:#ff6600;"><b>PCi : Le nouveau Core 2 Quad QX9650 d'Intel dévoilé</b></span>

Penryn C'est aujourd'hui qu'Intel a choisi de dévoiler son nouveau processeur quad core, qui se base sur la nouvelle architecture Penryn : le QX9650.

Le Penryn : avant tout une nouvelle finesse de gravure

Au programme de cette petite bête, que nous sommes en train d'analyser de manière détaillée, une gravure 45 nm qui utilise la technologie « Metal gate » et une protection diélectrique « High-K » afin de doubler la densité de transisotrs à taille de puce égale, et d'offrir une consommation amoindrie.

Penryn Penryn Penryn

La version mobile disposera d'ailleurs d'un nouvel état de veille, le « Deep Power Down » qui se distingue de ses prédécesseurs par une tension appliquée au CPU amoindrie, et une extinction des caches L1 et L2.

Une gestion de l'énergie améliorée, surtout pour les modèles mobiles

Au contraire, la technologie Dynamic Acceleration permettra à l'ensemble des processeurs de la nouvelle gamme d'overclocker un core en cas de besoin au lieu d'en activer un supplémentaire. Le processeur est en effet capable de juger de la pertinence de l'utilisation de ce mode pour favoriser la consommation sans pénaliser la performance.

Penryn Penryn

Bien entendu, on aura aussi droit aux 47 nouvelles instructions SSE4 qui permettent d'améliorer le traitement des vidéos, de faciliter la communication depuis une carte accélératrice, et notamment leur mémoire. Intel annonce d'ailleurs que la vitesse de transfert d'informations entre une carte 3D et un CPU peut être jusqu'à 9 fois plus importante.

Des capacités de calcul doublées sur certaines unités

L'unité de division ainsi que celle en charge des instructions shuffle ont vu leur capacité de traitement doubler puisque l'on passe à 4 bits par cycle dans le premier cas, et à 128 bits par cycle dans le second, contre deux et 64 précédemment. Le traitement du calcul des racines carrées a aussi été optimisé.

Penryn Penryn Penryn

Intel a également retravaillé sa gestion de la virtualisation et annonce des gains de 25 % à 75 % sur certaines instructions spécifiques.

Virtualisation améliorée, cache L2 gonflé et FSB 333 MHz pour plus de résultats

Penryn Les caches L2 ont aussi été élargis, puisqu'ils peuvent désormais atteindre les 6 Mo par die, soit 12 Mo pour un quad core.

Bien entendu, ces processeurs disposent du nouveau FSB 333 MHz. Certains modèles à venir devraient même atteindre les 400 MHz.

Ainsi, le QX9650, qui ne se distingue de ses prédécesseurs que de par sa partie inférieure et son marquage de l'IHS, annonce une fréquence de 3 GHz (9x 333 MHz), 12 Mo de cache L2, et une tension de fonctionnement de 1.15 V pour un TDP de pas moins de 130 watts.

Des gains dûs à l'architecture pas toujours au rendez-vous

Penryn D'après nos premiers tests réalisés sous Windows Vista 64 bits, que nous publierons en intégralité dans les jours à venir, les gains sont bien là, mais assez minimes puisque l'on obtient 5 % en moyenne.

En effet, nous avons cadencé un QX9650 à la fréquence d'un Q6600, en utilisant un FSB identique, et avons comparé les résultats qui reflètent donc le gain du au cache L2 augmenté et aux améliorations diverses.

Dans certains cas particuliers, notamment en 64 bits, on peut atteindre 10 à 20 %, mais uniquement dans des cas spécifiques.

Le plus décevant est sans aucun doute au niveau des jeux où l'on ne dépasse pas les quelques pour cent uniquement.

Il faudra très certainement attendre que le SSE4 et les autres avantages du Penryn soient pris en compte par les développeurs pour constater de plus grandes avancées. Côté consommation, on gagne un peu moins d'une dizaine de watts au repos, et une vingtaine avec le processeur en charge avec ou sans la carte 3D activée.

Ainsi, une machine à base de GA-P35-DS3 de Gigabyte et d'une GeForce 8800GT ne dépasse plus les 200 watts, contre 219 watts avec le Q6600 ce qui n'est pas négligeable au niveau d'un CPU.

Une capacité d'overclocking qui semble prometteuse, si elle se généralise

Pour ce qui est de l'overclocking, nous n'avons pas encore terminé nos essais, mais nous avons pu atteindre les 4 GHz avec un refroidissement à air sans le moindre problème, sous un peu plus de 1.5 volt. Les amateurs du genre devraient être ravis, si cela est possible avec l'ensemble des produits de bureaux qui seront livrés dès janvier.

Penryn Penryn

Car là est bien tout le problème d'Intel. Même si ses nouveaux bébés à plus de 3 GHz semblent très INtéressants, et poussent un peu plus loin l'architecture Core, déjà très bonne, ils ne seront réellement disponibles pour le grand public qu'au début de l'année prochaine.

Le gros problème d'Intel, l'arrivée avancée du Phenom d'AMD

AMD Phenom Logo Nos dernières informations concernant le Phenom indiquent que les processeurs, à une fréquence de 2.5 / 2.6 GHz, seront disponibles en magasin dès le mois prochain.

Il se pourrait que si AMD dispose d'une grille tarifaire attractive au lancement, Intel perde du terrain dans les prochaines semaines, qu'il pourrait être compliqué de rattraper après Noël.

C'est donc l'ouverture d'une bataille acharnée à laquelle nous assistons aujourd'hui.. En attendant avec impatience les prochains épisodes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !