Le haut débit pour la quasi-totalité de la région Auvergne

Elle est à toi, cette connexion 56
fibre gpon optique orangeLa région Auvergne vient de choisir l’opérateur historique pour son plan de partenariat public privé Auvergne Haut Débit. L’objectif est ambitieux puisqu’il prévoit de rendre éligibles au haut débit 99,6% des lignes de la Région. Adieu donc zones d’ombres et autres fractures numériques pour la quasi-totalité des Auvergnats, lesquels conserveront toujours la liberté de choisir le FAI de leur choix. Cet accord est le fruit d’une convention signée en décembre 2005 entre les présidents des départements et la région où l’on s’engageait « à trouver ensemble une solution technique et financière pour que des dizaines de communes et plusieurs milliers d'Auvergnats ne soient pas les oubliés du haut débit ».

Cette opération profite encore du soutien financier de l'État et de l'Union Européenne. Le budget total de ce marché remporté par FT est de 38,5 millions d’euros. Pour soutenir l’infrastructure, pas loin de 900 km de fibre optique vont être déployés précise de son côté l’AFP.

Quelque 298 communes sont concernées par ce déploiement qui va s'opérer sur une durée de 18 mois. En tout, plus de 13 800 lignes téléphoniques situées dans des zones d'ombre pourront à terme bénéficier du haut débit (entre 512 kb/s et 20 Mb/s, selon les situations). Les 0,4 % de zones encore exclues (18 communes) seront à terme connectées via satellite. Au bout de 10 ans d’exploitation, les infrastructures deviendront propriété des collectivités.

France Telecom n’est pas à son premier coup d’essai avec le Conseil régional d'Auvergne puisque déjà en avril 2006, l’opérateur était choisi pour développer le Point Visio Public. Il s’agit d’un module unique connecté au haut débit destiné à combler les absences de permanences administratives. Ce guichet virtuel se compose d’un écran plasma, d’un scanner, d’une caméra, et une imprimante, le tout en contact avec l'ANPE et la MSA (Mutualité Sociale Agricole) et d'autres administrations.