Les box ADSL, bonnet d'âne de la consommation électrique

Un champignon dans le salon 260
prise électriqueLes box sont-elles des puits sans fond en terme de consommation électrique ? C’est ce que croit savoir le magazine 60 millions de consommateurs. Selon le mensuel qui publie un dossier spécial, les Box engloutissent entre 143 et 263 kilowatt heures (kWh) sur un an, selon les modèles d’études. Il se base sur la consommation en veille et en fonctionnement de ces boîtiers qui ont investi les chaumières au fur et à mesure que s’est déployé l’ADSL et les offres triple play. Pour chaque unité, « cela représente plus de la moitié de ce que consomme un réfrigérateur-congélateur familial récent. Or, un réfrigérateur tourne à plein régime 24 h/24, et le "froid" est lui-même l’un des postes de consommation électrique les plus lourds pour les ménages ».

Au rayon financier, jamais éloigné de ces questions énergétiques, ce sont entre 16 et 29 € qui viennent alourdir la facture électrique annuelle. « Les forfaits haut débit coûtant souvent 30 € par mois, la boulimie électrique des box revient à faire payer, dans certains cas, un treizième mois d’abonnement via la facture d’électricité ».

« A l’échelle nationale, indiquent nos confrères, elles avalent 1,51 milliard de kWh par an, selon nos estimations. Cela représente presque deux mois et demi de production d’un réacteur nucléaire, rien que pour alimenter les box et permettre aux Français de surfer à grande vitesse ». Si l’on se tourne vers l’avenir, avec l’évolution actuelle, la facture grimpera à 2,66 milliards de kWh en 2010, soit 4,3 mois de production d’un réacteur nucléaire.

Le journal met à l’index une consommation quasi similaire que l’ordinateur soit allumé ou non. « Certes, la box elle-même reste allumée, sous peine de couper la ligne de téléphonie par Internet qu’elle contrôle, mais quand même ! ». Quant aux décodeurs TV, ils affichent une consommation de 7 à 21 watts (alors que certaines TV à écran plat ne consomment qu’un watt en veille) et certains n’ont même pas d’interrupteur on/off sur leur décodeur TV. « Déconnectés de la box ou du décodeur TV, mais restés branchés sur la prise électrique, certains d’entre eux continuent à pomper de l’énergie dans le vide ».