On a testé : Heroes saison 2 sur TF1 Vision, en VOD et VOST

Le mystère du "tarif par pack" perdu 128
heroesPour de nombreux fan français de Heroes, hier était un peu comme LE grand jour du mois de septembre. En effet, il annonçait une nouvelle politique de diffusion des séries dans notre contrée, bien plus INtelligente que celle adoptée jusqu'à lors.

Ainsi, le premier épisode de Heroes était mis en ligne sur l'ensemble des canaux de diffusion de TF1 Vision ,en VOST, dès le lendemain de son passage sur NBC outre-Atlantique, autant dire que c'est une vraie révolution lorsque l'on sait qu'il aura fallu plus d'un an pour avoir droit à une version francisée (de manière parfois douteuse) de la première saison.

Résultat, celle-ci s'était fait télécharger sur le net des milliers de fois dans son intégralité avant même la diffusion du premier épisode en France, ce qui ne faisait pas les affaires de la fameuse première chaîne.

Nous avons donc décidé de voir ce qu'il en était dans les faits, et si VOD rimait pour une fois avec intérêt.

La VOD dès le lendemain : effective, mais pas au bon tarif

Mais nous avons vite commencé à déchanter. En effet, bien que la promesse de la mise en ligne avait bien été tenue, celle du tarif appliqué était étrangement passée aux oubliettes.

Heroes Heroes

Petit rappel des faits, le 29 août dernier, TF1 annonce à grand renfort de communiqué de presse que Heroes sera diffusé en VOD et que plusieurs tarifs seront proposés : « à l’unité, ou par pack de 2 ou 3. À l’unité, l’épisode sera proposé à 2,99 euros, par pack de deux contre 4,99 euros et par pack de 3 contre 5,99 euros », nous disait-on.

Heroes Manque de bol, pour le premier épisode, il n'y a que le tarif plein pot : 2.99 € l'épisode. Comme nous avions dans un premier temps utilisé l'interface de Free (oui, on préfère regarder une série sur une TV de 94 cm que sur un écran de 24"...), nous sommes allés sur le site de TF1 Vision, qui propose du streaming et du téléchargement... dans les deux cas pour 2.99 €.

Et il faut avouer que pour un épisode qui n'est pas en haute définition, et que l'on ne pourra garder que 48h, ça fait un peu cher ! Après tout, on n'avait pas payé pour regarder la saison 1, francisée, sur TF1.

La VOD : une nouvelle manière d'inciter à l'achat des DVD, plus tard ?

Alors payer près de 70 € pour 24 épisodes que l'on ne pourra pas garder... ça donne envie d'attendre la sortie en DVD ou en format HD, ou même de devenir américain puisque NBC vient d'annoncer la future publication de Heroes sur son site internet, gratuitement.

En attendant de pouvoir questionner TF1 sur ce problème, sûrement technique et passager, nous avons tout de même déboursé près de 3 €, soit quasiment l'équivalent d'une place de cinéma dans une salle HD avec la carte Kiné+, ici, à Nancy, pour regarder un épisode de cette nouvelle saison, en SD.

Heroes Heroes

Bien entendu, nous ne dévoilerons rien de l'intrigue, puisque notre attention s'est portée sur la qualité de l'image. On est tout de même pas payé à regarder la TV sur PCi, pas comme chez IV.

Et niveau qualité, comme prévu, ce n'est pas de la HD puisque l'on nous envoie un flux de 544 x 576 pixels dont le débit tourne aux alentours de 3.5 Mbps en moyenne, ce qui est tout de même raisonnable.

Résolution du niveau d'un DVD, mais une qualité correcte

Bien entendu, collé à l'écran, on distingue facilement la compression, mais en terme d'image, on ne sera pas déçu comme ça avait pu être le cas précédemment, notamment avec l'offre de DVD téléchargeable de Canal Play.

Les sous-titres aussi sont propres, et le texte correctement traduit, les puristes regretteront tout de même que l'on ne puisse pas les désactiver.

Bref, si l'on peut applaudir l'initiative qui permet aux Français de voir Heroes en VOST dès le lendemain de la diffusion US, on peut s'INterroger sur la pertinence du modèle économique retenu.

Une bonne initiative, mais un modèle économique à peaufiner ?

Heroes 2,99 € par épisode, pour une diffusion en qualité DVD, sous forme de location d'une durée de 48 heures, ça vous donne l'impression que les coffrets DVD vendus dans le commerce sont franchement donnés.

Si on prend en plus compte le fait que la saison 1 a été diffusée de manière gratuite, avec bien entendu la présence de publicité, on se dit que sous couvert de révolution du mode de diffusion, c'est en vache à lait numérique que l'on essaie de nous transformer.

Espérons donc que les choses continuent à évoluer dans ce sens au niveau des choix de diffusion, et que la politique tarifaire sera revue et corrigée. Nous n'avons nul doute que la commission présidée par Mr Olivennes ne pourra qu'aller dans ce sens, c'est en tout cas ce qu'on lui souhaite, si elle veut que l'offre légale soit autant au service des consommateurs que des ayants droit, ce qui est loin d'être le cas actuellement.