Jobs à l'assaut : « Nous stopperons le piratage de l'iPhone ! »

You'd better STOP ! 176
chat souris libre Excédé par le piratage de son joujou, Steve Jobs a clamé haut et fort qu'il entendait bien combattre et arrêter l'utilisation de son téléphone sur des réseaux non autorisés.

« C'est le jeu du chat et de la souris », explique-t-il, « Nous tâchons de conserver notre avance. Eux tentent de craquer notre système, et c'est notre boulot de les empêcher d'y parvenir ».

Depuis sa sortie, le protégé d'Apple ne cesse en effet de subir les assauts répétés des pirates et notamment celui non négligeable de DVD Jon. Il n'est pas une communauté qui ne cherche à détourner le blocage jusqu'à proposer des solutions open source pour parvenir à ses fins.

Bien évidemment, Jobs n'a rien dévoilé de sa stratégie machiavélique pour contrer cette vague enthousiaste d'attaques variées. Une mise à jour du firmware semble la solution la plus envisageable, quoique la plus évidente également. Les cracks ne fonctionneraient cependant plus après pareille opération, du moins pour un temps. Et le tout reste de conserver son avance, justement.

À demi-mot, Jobs reconnaît l'ampleur du combat, que Microsoft mène de son côté pour la protection de ses OS. Or, quand le patron d'Apple ajoute : « Dans ce jeu, j'ignore si nous sommes le chat ou la souris », Milanesi ajoute : « Conserver un coup d'avance ? Ça va être plus simple à dire qu'à faire. »

Apple et Microsoft, même combat, finalement ?