Vidéo : Toshiba recycle les SPE du Cell dans le SpursEngine

Gros calculs pour le grand public 19
Toshiba profite de la technologie du Cell pour fournir au grand public une solution de traitement vidéo qui devrait fournir assez de puissance pour encoder et décoder du contenu haute définition en MPEG2 et H.264, avec la possibilité d'appliquer un maximum d'effets sur l'image, le tout en temps réel.

Cette solution est baptisée « SpursEngine », sous la forme d'un processeur de flux intégrant quatre SPE arrivée tout droit du Cell Broadband Engine, le processeur de la PlayStation 3 de Sony, développé en collaboration avec Toshiba et IBM. Ce SpursEngine est directement destiné au traitement vidéo 2D et même 3D, et devrait apporter une forte puissance de calcul pour un prix relativement raisonnable, même si on s'attend tout de même à une sacrée somme.

Toshiba SpursEngineToshiba SpursEngine

Le plus important est que cette solution pourra s'ajouter dans un PC grand public, sur interface PCi-Express. Le processeur central ne sera pas le coeur de PowerPC du Cell, mais le processeur central du PC, un simple x86. La carte PCi-Express embarquera en revanche un contrôleur-mémoire XDR avec de la RAM XDR dédiée. On y trouvera aussi des puces d'encodage et de décodage matériel au format MPEG2 et H.264, pour assurer un traitement en temps réel. Les SPE prendront en charge les effets 2D et 3D à appliquer à l'image.

Toshiba SpursEngine

Le prototype du SpursEngine, qui sera en démonstration au CEATEC 2007 au Japon, tourne à 1,5 GHz, et ne consomme que 10 à 20 W. On attend impatiemment la version PC que Toshiba présentera aussi lors du salon japonnais.