Nine Inch Nails : « Les CD sont trop chers, volez-les ! »

NIN enfonce ses longs clous dans Universal 353

« Est-ce que quelqu'un a vu les prix baisser ? » « Non » s'écrie en choeur la foule en délire. « Bon, ok, et vous savez ce que cela signifie ? Volez-les ! »

CD DVD brulé détruit Ces paroles assassines, équivalentes à un coup de couteau dans le dos pour les maisons de disques et les disquaires, ont été prononcées par Michael Trent Reznor du groupe Nine Inch Nails (NIN), lors d'un concert il y a trois jours au Hordern Pavilion, à Sydney, en Australie.

Une vidéo a rapidement été mise en ligne sur YouTube, afin d'immortaliser la scène, c'est-à-dire le concert, mais aussi, et surtout, les paroles de Trent Reznor. Ainsi, après avoir traité de ridicules les tarifs des CD en vente, Trent a invité ses spectateurs du jour à les subtiliser.

En contrat avec Universal Music, NIN n'est pas en odeur de sainteté avec sa maison de disques. Au printemps dernier, Trent Reznor et ses acolytes avaient déjà irrité Universal ainsi que la RIAA, en distribuant aux fans certains de leurs morceaux et d'autres goodies. (en savoir plus)

D'après Ratiatum, Nine Inch Nails doit encore un album à Universal. Ensuite, ils changeront de système, comme l'a rappelé Trent : « nous sortirons un dernier album pour Universal, et après nous les vendrons directement aux fans sur notre site pour 4 dollars. »