IBM sur une mémoire 100 fois plus dense, et bien plus rapide

Recherche prometteuse 66
Le New York Times vient d'épingler un chercheur de chez IBM, qui semble bien préparer un gros coup dans le domaine du stockage informatique, Stuart S. P. Parkin. Le petit génie travaille en fait sur un nouveau type de mémoire baptisée « racetrack memory », qui pourrait offrir une densité de stockage 10 à 100 fois supérieures aux densités actuelles, avec une rapidité telle qu'elle pourrait à la fois remplacer la mémoire flash statique, ainsi que la RAM dynamique.

En effet, Parkin affirme que ses travaux pourraient mener à une mémoire « universelle » qui pourrait remplacer les mémoires statiques et dynamiques actuelles. Dans trois à cinq années, il compte déjà remplacer la mémoire flash avec des densités bien plus importantes. La racetrack memory permettra en plus de résoudre le problème de lenteur de la mémoire flash, particulièrement en écriture.

Racetrack Memory

Le fond de la technologie reste encore très flou. On sait simplement que la lecture ou l'écriture garde un processus d'impression par magnétisme, mais très rapide, de l'ordre de la nanoseconde. La structure de cette mémoire est en trois dimensions, ce qui cassera les limites physiques actuelles du stockage informatique, selon Parkin, qui s'avance même à dire qu'il va « exploser les limites bidimensionnelles de la loi de Moore ».

La commercialisation de ce nouveau type de mémoire devrait se faire d'ici trois à cinq ans, reste maintenant à savoir si la production d'une telle mémoire sera assez peu coûteuse pour être rentable vis-à-vis de l'industrie et du grand public.

Tous les détails sur ce document explicatif, publié par Parkin en personne.