« Windows Server 2008 devrait sortir en France mi-février »

Petit cours d'anatomie 28
Après des mois de silence sur des sujets tels que le Service Pack 1 de Vista ou Windows Server 2008 (dans une moindre mesure), Microsoft ouvre enfin les vannes de l’information pour communiquer officiellement sur ces sujets.

Au cours d’un entretien téléphonique avec Alain Le Hegarat, responsable marketing France de la branche Windows Server System, nous avons pu dresser un bilan des informations générales concernant Windows Server 2008, agrémenté bien sûr d’informations qui n’avaient pas été encore publiées.

Concernant la date proprement dite, Alain Le Hegarat indique : « Nous préférons parler du premier trimestre en cas de problème, mais Windows Server 2008 devrait sortir pendant les TechDevs en France, entre le 11 et le 13 février ». Une fois n’étant pas coutume, il faut bien noter l’exception à ce sujet, car le système ne sortira que le 27 février aux États-Unis.

longhorn serverlonghorn server

Ce premier trimestre sera en fait l’occasion d’un tir groupé entre le Service Pack 1 de Vista, le Service Pack 3 de Windows XP et Windows Server 2008. Ce dernier partage avec le SP1 de Vista son noyau, ainsi que d’autres éléments comme la couche de communication, en particulier la pile TCP/IP qui a été améliorée pour l’occasion. Le SP3 de Windows XP apportera quant à lui le support du NAP (Network Access Protection), une technologie qui risque d’être régulièrement utilisée en entreprise.

Le NAP permet en effet de définir une liste de critères et de conditions auxquels les machines clientes doivent obligatoirement souscrire avant de pouvoir se connecter à un réseau. Alain le Hegarat précise : « Ces conditions peuvent être par exemple :
  • Un antivirus à jour
  • Une certaine version d’un logiciel
  • La présence d’un logiciel »
Il serait par exemple facile dans une entreprise où Windows Live Messenger est prohibé d’inscrire en condition que le logiciel doit être absent pour laisser la machine se connecter (bien qu’il existe bien des manières de parvenir à ses fins). La prise en charge de cette technologie par le SP3 de Windows XP témoigne d’une réalité concrète : le système est très présent en entreprise, et Vista ne remplace que lentement l’ancienne génération.

longhorn server

Windows Server 2008 et le SP1 de Vista partagent d’autres éléments, comme le même système de partage de fichiers ou encore la même implémentation du protocole IPv6. Certaines possibilités offertes par Server 2008, notamment en termes de performances, ne seront donc vraiment sensibles qu’en utilisant des clients sous Vista, puisque les technologies seront les mêmes. Il y aura d’ailleurs un certain synchronisme entre les deux systèmes à cause de ces souches de code partagées.

« PowerShell sera bien intégré et sera le Shell par défaut du système » annonce ensuite Alain Le Hegarat. À ce titre, son intégration sera assez poussée et reliée à d’autres éléments comme IIS 7.0. Le nouveau serveur http a en effet subi une refonte totale et il est désormais entièrement modulaire, grâce à une intégration poussée du Framework .NET. « La nouvelle administration des serveurs permet de générer automatiquement un script PowerShell qui peut alors être utilisé pour paramétrer d’autres serveurs de la même manière. »

longhorn server

Si les fondations du système sont améliorées et fiabilisées, trois axes principaux ont également reçu une attention particulière : le Web, la sécurité et la virtualisation.

« Pour cette dernière, on distinguera la virtualisation des serveurs avec Viridian (qui sortira dans les six mois suivant Windows Server 2008, qui contiendra d’ailleurs la bêta 1 de cette technologie) et la virtualisation de présentation. Celle-ci permet de déporter l’interface d’une application vers un poste client mais avec une nouveauté ergonomique : on pourra placer l’icône d'une application sur le bureau et l’exécuter seule, car la session système ne s’ouvrira plus pour afficher un autre bureau. »

windows server core

L’installation de type Server Core devrait être appréciée des administrateurs qui souhaitent donner à leur serveur un rôle précis. Si on choisit par exemple le rôle serveur de fichiers, « seuls les éléments et composants strictement nécessaires à ce scénario seront installés. Cela permet de réduire la surface de code et donc d’améliorer la sécurité tout en réduisant la maintenance. »

Actuellement, le système est en version bêta 3 publique et peut être téléchargé depuis cette page. En France, une vingtaine de gros clients testent Windows Server 2008 en utilisation réelle. Selon Alain Le Hegarat, « ces tests se passent bien et nous permettent d’obtenir des informations précieuses ».