Wal-Mart : un PC à 298 dollars sans aucun « boufficiel »

Another brick in the Wal 50
wal-martWal-Mart, que l’on connaît déjà pour casser les prix dans bien des domaines, vient une nouvelle fois de créer « l’évènement » aux États-Unis en proposant un PC complet vendu 298 dollars et conçu par Everex. Évidemment, avec une telle offre, l’attention se focalise sur la machine et ses capacités.

Ces dernières ne seront clairement pas exceptionnelles, car pour atteindre un tel niveau tarifaire, il a fallu faire des concessions. Mais ces « sacrifices » ne semblent pas réellement cohérents, car si la machine est équipée d’un processeur VIA C7-D, qui est certes très économique, elle est en revanche fournie avec Windows Vista, ce qui ne manquera de soulever la question : que doit-on attendre des performances ?

Il ne faudra pas en attendre beaucoup, mais on reconnaîtra à Everex le fait de proposer une machine à moins de 300 dollars et totalement fonctionnelle. Certes, la présence de Vista sur une machine se trouvant sur le paillasson de l’entrée de gamme risque de rendre certaines opérations calamiteuses. Toutefois, dans une optique purement bureautique, avec navigation Internet, envoi de courriers électroniques et autres opérations basiques, la machine se vendra certainement très bien.

La partie logicielle est quelque peu différente de ce que l’on peut trouver sur ce type de machine, en particulier à ce prix. Plutôt que de compenser les marges serrées par des contrats avec des éditeurs en installant une montagne de logiciels supplémentaires, Everex vend sa machine débarrassée de tout ce que l’on trouve habituellement. En fait, la seule application que l’on trouve est la suite bureautique libre OpenOffice.org 2.2.

Après les décisions récentes de Dell en la matière, Everex commercialise donc via Wal-Mart une machine sans ce que les utilisateurs ont pris l’habitude d’appeler des « crapwares » ou encore des « bloatwares ». Ces petites applications, que l’on trouve parfois en très grand nombre sur une nouvelle machine. Les utilisateurs seront donc contents de constater un changement dans ce domaine.