Le WiMax en France devrait se développer d'ici 2009-2010

En 2009, on sans fil... 61

VitesseAlors que le WiFi fait parti du quotidien de bon nombre d'entre nous, la technologie WiMax se fait désirer. Acronyme de Worldwide Interoperability for Microwave Access, le WiMax permet d'atteindre un débit très élevé (plusieurs Mo/s) et ce, à plusieurs kilomètres de distance. Un rêve pour les internautes, que ce soient ceux boudés par le câble, l'ADSL et la fibre optique, ou même les citadins déjà bien équipés en haut-débit.

Selon Jean-Paul Rivière, président d'Altitude Telecom, opérateur de télécommunications tourné vers les professionnels, l'Hexagone devrait enfin pouvoir réellement goûter à cette technologie dans deux ou trois petites années.

Une technologie pour la campagne, mais aussi la ville

Destiné aux ordinateurs, mais aussi aux téléphones portables, le WiMax devrait se déployer en deux étapes, l'Arcep souhaitant dès l'année prochaine le déployer en campagne. Mais « même s'il est dans un premier temps utilisé pour l'aménagement du territoire, le marché principal du Wimax est les villes » tient à préciser à Reuters Jean-Paul Rivière.

Outre l'avantage de sa vélocité, le WiMax devrait aussi permettre d'accélérer le développement des téléphones multimédias, la 3G pouvant atteindre ses limites lors d'un trop grand nombre d'appels. « Alors que les fréquences wifi sont partagées et libres d'accès, le Wimax offre une fréquence réservée à l'usage exclusif du détenteur de la licence, ce qui permet d'éviter les risques de brouillage et de garantir à ses clients un service impeccable. »

Un marché qui devra être parfaitement encadré

Reste que le développement du WiMax en France pourrait souffrir d'une guerre peu productive entre les détenteurs des fameuses licences. Comme l'a expliqué Jean-Paul Rivière à l'agence de presse anglaise, « s'il y a une bonne synergie, le marché du WiMax peut faire 500 millions d'euros de chiffre d'affaires en France à l'échéance 2010, mais si les partenaires des marchés ne se complètent pas, le marché sera plus petit ».

La patience reste une vertu.