Un supercalculateur d'IBM simule le cerveau d'une souris

Cyber-neurones 218
Par
le lundi 30 avril 2007 à 11:31
Des chercheurs viennent de simuler le fonctionnement des neurones d'un cerveau de souris à l'aide du supercalculateur BlueGene L, fabriqué par IBM. Un travail de simulation très lourd en calculs, puisque le monstre de calcul utilisé n'a en fait simulé que le fonctionnement d'une moitié de cerveau de souris.

L'architecture neuronale d'un cerveau s'avère extrêmement fastidieuse à simuler car un très grand nombre d'interconnexions sont possibles entre chaque neurone. Les chercheurs tentent donc maintenant d'optimiser leur programme de simulation pour le faire tourner plus rapidement encore, tout en le rapprochant au maximum d'un vrai cerveau de souris.

Les trois chercheurs sur le coup, James Frye, Rajagopal Ananthanarayanan, et Dharmendra S. Modha, ont même publié un article sur l'expérience, baptisé « Vers une simulation corticale en temps réel à l'échelle d'une souris ».

BlueGene/L
BlueGene/L

La moitié d'un cerveau de souris en chiffres

L'expérience commence avec la moitié d'un cerveau d'une souris, soit environ 8 millions de neurones, chacun disposant de quelque 8000 synapses (les interconnexions) reliées par des fibres nerveuses. La simulation d'un tel système impose de très fortes contraintes de calcul, de communication et de mémoire, selon les chercheurs.

Le supercalculateur BlueGene L utilisé pour l'occasion, situé au sein du laboratoire IBM Almaden Research Lab, regroupe 4096 processeurs disposant chacun de 256 Mo de mémoire vive. Il a pour l'instant simulé huit millions de neurones, chacun doté de 6300 synapses seulement, pendant dix secondes et à une vitesse 10 fois inférieure au temps réel.

Les chercheurs ont pu constater une tendance au regroupement chez les neurones, mais sont limités par l'absence d'une structure physique similaire à celle du tissu neuronal du cerveau d'une souris. L'étude est encore en cours.