Epson présente à Berlin son prototype de papier électronique

Quel est le #{^#{#]{@^ qui a déchiré mon écran ?! 57
C’est lors du Forum « Epson Exceeding in Culture » à Berlin qu’Epson vient de présenter à nouveau son prototype pour le moins intéressant de feuille de papier électronique. En France, le Salon du livre avait déjà témoigné d'un vif intérêt pour l'avenir du livre, avec l'iLiad. Selon le fabricant, il s’agit de la feuille la plus fine au monde. La technologie avait déjà été annoncée l’an passé.

epson papier électronique

Conçu par le département R&D de la marque, les débouchés d’un tel produit sont évidemment multiples, mais c’est surtout dans le secteur de la communication et des supports publicitaires, produits électroniques, etc. Avantage ? « La possibilité de conserver ce qu’il affiche sans consommer d’énergie, de permettre de modifier son contenu à volonté et à distance, sur un ou plusieurs supports simultanément » explique Epson.

Ce papier électronique à écran électrophorétique est alimenté par un faible champ électrique.  « L’écran permet l’apparition d’une image grâce au déplacement de particules noires et blanches, chargées en électricité et déplacées par jeux de magnétisme. Ce principe de « points noirs et blancs » diffère de la typologie d’un écran traditionnel, puisque le papier électronique d’Epson n’est pas du tout luminescent, ne produit aucune chaleur et permet d’obtenir une véritable texture papier. »

epson papier électroniqueepson papier électronique

Le prototype profite de la technologie dite SUFTLA ((Surface-Free Technology by. Laser Ablation/Annealing ) qui est, explique Epson, une technologie de décapage de surface par ablation laser créée par ses soins. Du coup, il permet d’atteindre la résolution QXGA (1536 x 2048 pixels), ce qui offre une très bonne lisibilité du contenu affiché. Quant à l’épaisseur, elle n’est que de 0,47 mm.

Profitant au surplus d’un contraste de 10:1, l’écran ne requiert qu'un voltage de 6 Volts. Une fonction « mémoire » garantit en outre que l’information ne disparaisse pas même s’il n’y a plus d’alimentation.

L’écran est flexible, sans bordure, même avec les circuits conducteurs intégrés. La taille des prototypes va d’environ 2 pouces à 7,1 pouces de diagonale.