Piratage : un an après Microsoft Genuine Software Initiative

Les pirates par la fenêtre 89

wgaAu mois de mars 2006, Microsoft lançait officiellement la Genuine Software Initiative (GSI), dont le but était de lutter plus efficacement encore contre le piratage et la contrefaçon, Microsoft étant particulièrement touché par ce phénomène. Un an après, quel est le bilan de cette initiative, dont Windows Genuine Advantage (WGA) fait partie ? Cori Hartje, qui dirige pour Microsoft cette initiative, précise que plus de 600 millions de validations ont été réalisées depuis juillet 2005, uniquement pour le WGA.

À la question très intéressante « que répondez-vous aux personnes pensant que les logiciels piratés ont pour avantage d'augmenter les parts de marché de Microsoft ? », Madame Hartje a répliqué une réponse des plus banales. Le piratage est un problème financier bien entendu, mais aussi de sécurité et même d'emploi.

« Selon une étude réalisée par la BSA, une baisse du piratage de 10 points sur une période de quatre années créerait 2,4 millions nouveaux emplois et 400 milliards de dollars de croissance économique. » Un argument déjà donné l'année dernière, mot pour mot.

Avec 35 % de logiciels piratés dans le monde, et plus de 80 % dans certains pays en voie de développement, la lutte est loin d'être finie pour Microsoft et les éditeurs de logiciels.