Novell : un plug-in Open XML pour OpenOffice.org

Plus Open qu'Open 28
suse novellAprès le lancement des travaux par Microsoft d’un plug-in de lecture/écriture du format OpenDocument pour Office, c’est au tour de Novell de publier un module qui risque d’attirer l’attention. Il s’agit en effet d’un complément pour OpenOffice.org capable de lire et d'écrire le format Open XML, certifié récemment par l’ECMA et en cours de standardisation par l’ISO.

C'est, comme l’explique Novell, le premier fruit concret de l’accord d’interopérabilité conclu avec Microsoft. À l’heure où quatre états américains (Massachussetts, Texas, Minnesota et Californie) s’interrogent sur les standards ouverts, le module lancé par Novell a de quoi focaliser l’attention. Il existe pourtant certaines limitations.

La première d’entre elles est que le plug-in ne peut pour le moment prendre en charge que les documents issus du traitement de texte de Microsoft, à savoir Word. Les fichiers portant l’extension DOCX peuvent donc être ouverts dans la suite open source, et cette dernière peut donc écrire dans ce format. Si ce type de document représente le gros des transmissions de données entre les entreprises et les institutions, il se pourrait que ce ne soit pas assez pour tout le monde.

Deuxième limitation, potentiellement plus ennuyeuse : le plug-in de lecture/écriture n’est compatible pour le moment qu’avec la version Novell d’OpenOffice.org. Celle-ci est disponible pour les environnements Windows et Linux (version française incluse), mais tandis que la version classique de la suite bureautique pèse environ une centaine de mégaoctets, il faudra compter sur un téléchargement approchant les 450Mo pour la version Novell. De plus, il faut impérativement posséder un compte Novell avant d’accéder au téléchargement, bien que l’inscription soit gratuite.

Ces restrictions, assez pénibles, redonneront peut-être un regain de patience pour les utilisateurs potentiels. En effet, il est prévu que le plug-in soit plus tard disponible pour la suite en version classique. De même, Novell continue sur son engagement et annonce que le travail continue pour prendre en charge dans les mois qui viennent les tableaux et les présentations issus respectivement d’Excel et PowerPoint.

Lorsque ce sera le cas, les particuliers, les entreprises et les différentes institutions qui se posent la question de la sauvegarde des données auront un argument de poids face à eux pour faire pencher la balance. Toutefois, on peut tout aussi bien juger que l’effet inverse sera produit : puisque la suite bureautique open source pourra lire tous les formats de données, pourquoi lancer une révolution sur les postes de travail ?

Nous avons toutefois voulu tester ce fameux plug-in Open XML et nous avons donc pour cela téléchargé les 440Mo de la version Novell d’OpenOffice.org. Le téléchargement inclut par ailleurs déjà le plug-in Open XML, qui est pour sa part disponible sur cette page. Le test était simple : écrire un petit texte sous Writer (le traitement de texte d’OpenOffice.org), l’enregistrer au format DOCX puis ouvrir ce document sous Word 2007 :


Enregistrement d'un document DOCX sous OpenOffice.org


Lecture du document sous Word 2007

Comme on peut le constater, la manipulation s’effectue sans le moindre problème. Toutefois, la traduction parfaite ne pouvant être garantie, le logiciel avertit à l’enregistrement qu’il se peut que des problèmes de présentation apparaissent et que la mise en page soit perdue.