Vds. FAI Club Internet, 600 000 abonnés, px à deb.

Contrôle technique ok 75
Alors que le groupe vient de publier un résultat net en retrait de 43% par rapport à l’année précédente (3,2Mds d’€ contre 5,6Mds d’€ en 2005), et une perte de clients importante outre-Rhin, Deutsche Telekom a décidé de réorganiser sa stratégie à l’international.

Pour la France, la société va ainsi se séparer de Club Internet. Une information confirmée par l’opérateur allemand. Du coup, nous assisterons à une bataille rangée entre les repreneurs potentiels alors que s’ouvre le dépôt des offres.

club internet 1997 club internet 1997
Club Internet, de 1996 à 2007

Club internet, avec ses 600 000 clients ADSL, intéresserait Neuf Cegetel, Telecom Italia, Free, Bolloré mais encore Cinven (propriétaire de Numericable-Noos), indiquent Les Échos.

Pour Neuf, qui a déjà racheté AOL, et Free, cet achat permettrait de décrocher de manière assurée la deuxième place sur le marché des fournisseurs d’accès.

Face à ces concentrations, Telecom Italia serait face à une belle opportunité. Elle permettrait au propriétaire d’Alice de tenir le cap, en s’extirpant de sa situation inconfortable de « petit » FAI, distancé par Orange, Neuf et Free. « Pour Telecom Italia, ce rachat représenterait sa dernière opportunité d'atteindre une taille critique en France » ont exposé des analystes économiques d'Exane BNP Paribas, cité par Les Echos. A moins que la jolie blonde ne soit la prochaine sur la liste des convoitées...