Vista : pas de mise à jour sans ancien système préinstallé

Bienvenue dans un monde de clarté 133
vista officeVista, le nouveau système d’exploitation de Microsoft, sortira demain mardi 30 janvier. Alors que peu de personnes achèteront une version boîte, en regard principalement des prix élevés du système, beaucoup se tourneront vers les licences OEM et leur mise à jour. Seulement voilà, l’utilisation de ces versions de mise à jour a elle aussi changé.

Depuis un certain temps maintenant, installer une mise à jour de Windows peut se faire selon deux méthodes :
  1. Lancer le processus de mise à jour de l’ancienne version déjà installée, vers la nouvelle
  2. Démarrer depuis le CD de mise à jour et faire une installation neuve
La seconde méthode, très utile, permettait de réinstaller complètement un système à neuf. Une vérification du CD de l’ancienne version intervenait durant l’installation afin de contrôler que l’utilisateur installait bien Windows dans le cadre d’une mise à jour. Toutefois, ce processus d’installation neuve n’existe désormais plus avec Vista.

Vista Si vous possédez actuellement une licence Familiale de Windows XP et que vous comptez par exemple acheter une version mise à jour Familiale Premium de Vista, l’installation de cette dernière ne pourra se faire qu’à la condition expresse que l’ancien système soit installé. En corolaire, il sera techniquement impossible d’utiliser le DVD d’installation de Vista mise à jour pour installer un système neuf. En cas de formatage et de réinstallation complète, il faudra donc obligatoirement disposer de l’ancien système, et l’installer en conséquence avant même de penser à faire la mise à jour.

C’est à se demander si Microsoft a réfléchi à la manière dont était utilisé généralement son système. Il est parfois difficile de vanter les qualités techniques d’un produit quand ses conditions d’utilisation sont contraignantes, ce qui est précisément le cas. En dehors des versions boîtes qui ne possèdent aucune des limitations que l’on a pu voir sur les licences et l’installation, les versions OEM et mise à jour présentent des limites qui risquent fort d’agacer les utilisateurs :
  • OEM : la limitation du changement de matériel (la frontière reste mystérieuse en pratique)
  • Mise à jour : l’impossibilité de faire une installation propre de Vista sans passer par l’ancien système
Même si la mise à jour ne devrait pas poser de problèmes majeurs, le nouveau procédé sera probablement pénible lors de l’achat d’une nouvelle machine sur laquelle la licence de Windows 2000 ou XP devra être installée avant de penser à migrer vers Vista.

De fait, installer un système neuf reviendra à franchir les étapes suivantes :
  • Installer Windows 2000 ou XP
  • Activer Windows (dans le cas de XP)
  • Procéder à la mise à jour
Nul doute que les utilisateurs auraient souhaité un processus plus transparent.