Chine : un concurrent au WiMAX prévu pour les JO 2008

Démonstration de compétence 56
La Chine teste en ce moment même un possible concurrent au réseau sans fil à grande échelle WiMAX. Un rival qui pourrait faire ses premières démonstrations publiques lors des Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Le réseau alternatif est baptisé McWiLL, pour « Multicarrier Wireless internet Local Loop ». Il est basé sur la technologie SCDMA, qui fonctionne actuellement en Chine sur une fréquence de 400 MHz.

Le McWiLL est en ce moment même en phase de test dans plusieurs villes chinoises, dont Guangzhou et Qingdao, où il permet de relayer des flux de données, vidéo, ou audio. Si tout se passe bien, le réseau devrait permettre de relayer en temps réel les informations des régates organisées à Qingdao pour les JO.

« Nous espérons que le premier déploiement commercial du réseau se fera pour les JO » explique Wen Bin, vice-président de Xinwei Telecom Technology, une des entreprises en charge du projet. Il explique que le réseau McWiLL consiste à utiliser le SCDMA basse fréquence en tant que réseau IP pour relayer des données à haut débit.

McWiLL L'idée est d'utiliser plusieurs canaux parallèles à la fois avec plusieurs antennes, pour combiner les débits de transfert. Un genre de MiMo en basse fréquence. Une station peut ainsi émettre sur la bande de fréquences dans les 1,8 GHz, à un débit de 15 Mbits/s jusqu'à 3 km à la ronde, et cumuler les débits jusqu'à 45 Mbits/s dans un secteur couvert par trois stations d'émission. Sur une fréquence de 400 MHz, la technique serait capable de connecter les zones rurales dans un rayon de 60 kilomètres, mais certainement à bas débit.

Dans le meilleur des cas, les utilisateurs pourraient ainsi obtenir des débits de 1 Mbits/s en téléchargement et 500 Kbits/s en envoi, même en se déplaçant à 120 Km/h. Plusieurs périphériques sont en préparation : cartes PCMCIA, modules pour PDA, téléphones 3G/McWiLL, etc. On verra si le réseau obtient un podium aux JO...