Vista : Microsoft critique les "crottes" logicielles

Oust a changé ma vie 163
vista officeMicrosoft s’inquiète actuellement d’un certain nombre de petits logiciels que la firme n’hésite pas à nommer « craplets », une contraction de « crap » (que l’on traduira par « crotte ») et de « Applets », qui sont de petites applications.

L’éditeur ne part pas en guerre réellement contre les « craplets », et chacun restera libre d’installer finalement autant de logiciels inutiles qu’il le désire. Le problème est différent lorsque l’on regarde du côté des grands constructeurs. Ces derniers ne fournissent jamais un système Windows vierge. Ce dernier est très régulièrement accompagné d’un ensemble logiciel plus ou moins utile, plus ou moins de qualité. Or, des tests auraient montré qu’une bonne partie des applications traditionnellement fournies n’est pas compatible avec Vista.

Selon l’éditeur de Redmond, il apparaît que les consommateurs ne sont pas nécessairement ravis de voir que leur PC tout neuf est déjà encombré d’un tas d’utilitaires dont ils n’ont aucune utilité. La firme indique également que des acheteurs auraient même affiché la volonté de payer un supplément pour avoir simplement un système propre, sans aucune application installée par défaut. Malheureusement, une telle option n’existe chez aucun constructeur, pas même chez Dell dont les configurations peuvent pourtant être fortement personnalisées.

Pour Microsoft, c'est un problème d’image : certains constructeurs n’ont pas testé toutes les applications fournies avec les machines qui seront vendues avec Vista. En conséquence, Microsoft craint un certain nombre de problèmes liés à l’utilisation de ces applications. Or, lorsqu’un logiciel plante sous Windows, l’utilisateur n’a pas pour habitude de pester contre l’application elle-même. Un problème d’image donc.

vista
Bureau de Vista

Il n’existe aucun moyen légal pour Microsoft d’influer de quelque manière que ce soit sur le choix des logiciels proposés par les constructeurs et distributeurs avant la vente. Certains ont toutefois décidé de faire le grand ménage, comme le distributeur canadien MDG Computers, qui va tout simplement supprimer toutes les applications tierces habituelles pour ne laisser que l’antivirus McAfee, qui a déjà été testé sous Vista.

Cette pratique générale des constructeurs et revendeurs sert essentiellement à assurer des partenariats qui viennent compléter les marges réduites réalisées sur la vente de matériel. Même quand l’application n’est pas présente, le bureau de Windows est parfois inondé de raccourcis divers vers des applications de plusieurs éditeurs. L’utilisateur peut avoir l’impression d’avoir payé un produit et de subir encore les intrusions de la publicité.