Gmail : une menace pour Exchange ?

Pauvres employés épris de liberté... 66
exchange 2007Si certaines guerres dans le monde informatique sont visibles, comme l’opposition du format OpenDocument à l’Ecma OpenXML (créé par Microsoft), d’autres batailles sont plus silencieuses. Pour preuve, un mouvement que beaucoup trouveront logique mais qui ne fait pas le bonheur de tout le monde.

Ce mouvement est une tendance des employés à se tourner vers Gmail pour leur travail. Bien que l’utilisation de Gmail ne soit pas un problème en soi, elle se fait au détriment de plusieurs éléments. Microsoft se sent concernée par cette tendance qui éloigne les utilisateurs des messageries Exchange. Le problème principal est qu’une messagerie gérée directement par l’entreprise peut être paramétrée selon des règles précises de sécurité correspondant aux besoins de ladite entreprise. Mais cette réalité affronte celle des utilisateurs.

Ces derniers affrontent en effet des espaces de stockage réduits et de plus en plus souvent inadaptés à leurs besoins. Difficile de garder longtemps les courriers électroniques contenant des pièces jointes conséquentes quand la moyenne de l’espace de stockage se situe entre 25 et 50Mo. Les utilisateurs frustrés mettent alors souvent en place un transfert automatique pour que tous les courriers soient envoyés sur leur compte Gmail qui, lui, offre près de 3Go d’espace disque. Comment lutter ?

gmail Dans ce contexte, Microsoft demande aux entreprises d’augmenter de manière significative la taille des boîtes de courriers électroniques afin d’arrêter l’hémorragie. Seulement voilà, augmenter l’espace de stockage n’est pas nécessairement une action simple à réaliser, car les entreprises possédant leurs propres serveurs Exchange (et plus généralement de courrier électronique) ont pratiquement toujours une solution de sauvegarde. Cette dernière est le plus souvent une bande magnétique fonctionnant de manière incrémentielle.

La demande de Microsoft aurait de quoi faire grincer des dents : augmenter tous les espaces de stockage à 2Go. La mesure pourrait certes être idéale pour les utilisateurs, mais pour les entreprises, elle pose un évident problème de stockage et de sauvegarde. Les structures possédant en effet des serveurs Exchanges sont rarement des PME d’une vingtaine d’employés, mais plutôt de grandes structures comptant plusieurs centaines ou milliers de personnes.

Difficile alors d’augmenter si facilement la taille de boîtes de courrier, à moins d’investir dans bon nombre de disques durs ou dans de nouveaux serveurs de stockage. Il s’agit pour Microsoft de mettre en avant une nouveauté d’Exchange 2007 : tout serveur peut automatiquement sauvegarder le contenu d’un autre serveur. Bonne idée certes, mais qui suppose pour les entreprises deux conditions obligatoires :
  • Posséder plusieurs serveurs
  • Posséder plusieurs licences Exchange 2007
Tout dépend alors de ce qu’une société est capable d’investir pour garder ses employés dans son giron. On notera que le problème n'est pas nécessairement spécifique à Exchange, ni même à Gmail. Si un nouveau service en ligne performant et offrant un très vaste espace de stockage devait surgir, la situation serait probablement identique.