Intellipedia, le Wikipedia des services secrets anglo-saxons

L'exemple du peuple 23
Wikipedia logoPlusieurs services secrets sont en train de mettre au point un réseau d'information calqué sur le célèbre système du Wiki, dont l'emblème est le site Wikiipedia, l'encyclopédie libre en ligne.

Cette base de données secrète s'appelle d'ailleurs Intellipedia, une encyclopédie de petits et gros secrets pour les James Bond américains. Car le service d'information top secret en ligne ne mettra en commun que les données des 16 agences américaines habilitées à le consulter.

Intellipedia fut créé en avril dernier, et il regroupe déjà 28 000 pages de documents politiquement intimes. Selon le gouvernement américain, la base de données commune regroupe 3600 utilisateurs inscrits, et dans la confidence.

Il existe même deux versions d'Intellipedia. La première est top secrète et réservée aux administrations américaines habilitées, la seconde regroupe des informations « sensibles, mais non-classées », ouvertes à un plus large panel d'agences.

Le fonctionnement est le même que celui des Wiki en tout genre. Chacun peut créer un article ou ajouter sa contribution à un document sur le sujet de son choix, mais le service n'est évidemment pas ouvert à tous les internautes.

Bientôt, le Canada, l'Australie et l'Angleterre pourront aussi profiter des informations d'Intellipedia. L'encyclopédie sera donc à terme anglo-saxonne et anglophone. Et pour ce qui est de la sécurité du réseau d'informations face aux pirates avides de sensations fortes, les autorités concernées restent réalistes : « Nous prenons un risque », a admis le responsable technique des services secrets américains.