Philips Semiconductor prend son envol et devient NXP

Cours de marketing appliqué 8
Au début du mois d'août, Royal Philips vendait la majorité des parts de sa filiale Philips Semiconductor, deuxième fabricant européen de semiconducteurs aux côtés d'Infineon et de STMicroelectronics. Le groupe d'acheteurs, Kohlberg, Kravis Roberts & Co., Silver Lake Partners et AlpInvest Partners NV, détient 80,1 % des parts de la filiale, Philips en a gardé 19,9 %.

La maison mère a entrepris de se séparer de SemiConductor, lequel est désormais renommée NXP, pour Next eXPerience (Nouvelle Expérience), suite à un travail dans les règles de l'art du marketing de marque, décrit dans ce document PDF officiel. On peut y apprendre que le nouveau logo représente des flèches translucides, et qu'il est censé représenter le concept de « Vibrant Media Technologies », des technologies qui feront « vibrer » l'utilisateur dans sa vie quotidienne.

NXP

NXP va se charger de 5 secteurs bien précis : l'automobile, l'identification, l'électronique domestique, les produits mobiles et personnels, et les semiconducteurs multimarchés. La société compte allouer 1 milliard d'euros en recherche et développement, tout en gardant ses 37 000 salariés, dont 6700 ingénieurs en recherche et développement, et 600 chercheurs provenant de la branche Philips Research and Applied Technologies.

« Nous voulons devenir n° 1 dans l'ensemble de nos activités », affirme M. van Houten., PDG de NXP. La société est d'ores et déjà première dans certains secteurs, comme les puces pour téléviseurs, les RFID dans les transports en commun, les processeurs DSP pour autoradios, etc. On leur souhaite bonne chance pour la suite !