Le premier IBM PC fête aujourd'hui ses 25 ans !

Nous étions le 12 août 1981. La France avait peu de temps auparavant choisi comme président François Mitterrand au dépend de Valéry Giscard d'Estaing. Ronald Reagan un peu plus tôt est lui aussi élu président des États-Unis. Une tentative d'assassinat sera d'ailleurs fomentée contre lui à la fin mars de cette même année. Jean-Paul II échappa lui aussi deux mois plus tard à une telle tentative. Le président Egyptien lui ne put échapper à son assassinat. Quant à Bob Marley, il s'éteint au mois de mai de la même année. En février, une tentative de coup d'État en Espagne fut avortée. 1981, c'est aussi l'intégration de la Grèce dans la CEE, ainsi que la date de création du groupe Metallica. Mais 1981, c'est, outre les tests d'un certain Minitel, le lancement du fameux IBM PC.

Ce "Personal Computer" made in IBM, nommé plus exactement IBM 5150, a donc été officiellement annoncé le 12 août 1981. Cet ordinateur était vendu à un prix initial de 1 565 $ exactement, soit un prix bien plus élevé que d'autres ordinateurs, notamment de l'excellent Apple II sorti à la fin des années '70. Successeur des onéreux IBM 5100, 5110 et 5120, sortis entre 1975 et 1980, si l'IBM 5150 a fortement marqué les esprits, ce n'est pas forcément pour ses caractéristiques (voir ci-dessous), même si elles étaient loin d'être honteuses, mais surtout parce que ce PC en a lancé bien d'autres. En somme, il s'agit d'un pionnier d'une longue lignée.

IBM RAMAC 305
L'IBM RAMAC 305, tout premier disque dur au monde, sorti 25 ans plus tôt l'IBM PC.


Né en Floride, à Boca Raton plus précisément, le tout premier IBM PC avait pour but bien avant sa fabrication d'être un ordinateur plus facile à utiliser que ses congénères, tout en proposant de nombreuses fonctionnalités. Il était ainsi doté d'un écran, d'un clavier 83 touches, de deux lecteurs de disquettes, d'un haut-parleur, d'un microprocesseur Intel 8088 à 4,77 MHz (8 bits), de 40ko de ROM (mémoire morte) et 16ko de RAM (mémoire vive), et de cinq slots libres afin d'y brancher ce que vous y souhaitiez (plus de mémoire, un pad de jeu etc).  Notez  bien que les 1 565$ ne concernent que l'unité centrale. Il fallait donc débourser quelques deniers supplémentaires afin d'obtenir un écran par exemple.

Concernant les "logiciels", c'est bien entendu l'utilisation du fameux MS-DOS de Microsoft, nommé PC-DOS dans l'IBM PC, qui marqua les esprits. En rachetant un système nommé QDOS (Quick and Dirty Operating System) pour 50 à 80 000 $, qui avait pour particularité de fonctionner sur l'Intel 8086, et en améliorant la technologie CP/M (Control Program for Microcomputers), Microsoft put ainsi doubler l'entreprise Digital Research et son fameux CP/M, inventé par elle-même en 1973. L'histoire de l'IBM PC et donc aussi celle de Microsoft et de son MS-DOS.

À l'heure où Apple va au tout Intel au dépend d'IBM, où Windows peut être lancé sur un Mac, où Microsoft prépare son Zune pour contre l'iPod, il est amusant de mettre en avant ce 25ème anniversaire, alors que le marché de l'époque étant encore hésitant, et où déjà Intel, Microsoft, Apple et IBM s'alliaient et/ou se livraient une guerre sans merci.

L'informatique évolue, mais pas forcément ses acteurs...

Plus d'information sur :

- la naissance du premier PC (par IBM lui-même, en anglais)
- le CPU Intel 8088 (en anglais)
- le MS-DOS (par Wikipedia, en français)
- le CP/M (par Wikipedia, en anglais)

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !