AMD rachète finalement ATI pour 5,4 milliards de dollars

Un peu de verts chez les rouges ! 271
AMD ATILes rumeurs couraient depuis un bon moment, le bruit était venu de deux journaux chinois que le milieu a eu beaucoup de mal à croire, tant les positions d'AMD et d'ATi restaient floues sur le sujet. Des représentants assuraient qu'il n'en était rien, des deux côtés, mais la fusion est désormais bien confirmée.

Le rachat s'est fait moyennant la modique somme de 5,4 milliards de dollars : 4,2 milliards en liquidité, accompagnés de 57 millions d'actions AMD. La fusion des deux sociétés va créer un ensemble permettant de combiner les processeurs AMD et les chipsets et circuits graphiques de chez ATI. « Résultat : une nouvelle et formidable société, déterminée à croître et innover » expliquent les deux sociétés.

AMD annonce d'ailleurs une nouvelle stratégie, qui devrait débuter en 2008. La société espère pouvoir lancer des produits intégrant un processeur, un chipset et un circuit graphique sur la même carte mère, afin de proposer des plateformes tout intégré pour une utilisation multimédia.

Cette nouvelle direction devrait s'imprimer dans tous les secteurs : PC de bureau, ordinateurs portables, engins d'électronique grand public (téléphone, Media Center, etc.). Derrière ces nouvelles idées, on retrouve aussi la volonté de coller au maximum au prochain Windows Vista de Microsoft, pour proposer du matériel totalement adapté.

AMD annonce en revanche une diminution des dépenses des deux sociétés combinées, évaluée à 75 millions de dollars d'économie d'ici la fin de l'année 2007. Il y aura donc peut-être quelques suppressions de postes, parmi les 15 000 employés que la nouvelle société fusionnée regroupe actuellement.

Depuis trois mois, l'action AMD baisse irrémédiablement, il faudra maintenant voir si les investisseurs voient cette fusion d'un bon oeil, ou si l'inquiétude augmente. L'acquisition d'ATI devrait être finalisée durant le dernier trimestre 2006.

AMD ATI
Dave Orton (PDG d'ATI) et Hector Ruiz (PDG d'AMD)